1

Primo Carnera Le Colosse Italien

Qui est Primo Carnera ?

Primo Carnera est un ancien boxeur italien qui marqua le monde de la boxe par son gabarit incroyable. Ce colosse mesure près de 2 mètres pour plus de 120 kilos. Ce sont des mensurations spectaculaires pour le début du XXème siècle. Il est notamment connu pour avoir été champion du monde des poids lourds en boxe anglaise, mais également pour ses contacts avec la mafia.

Primo Carnera Le Colosse Italien

KNOCKOUT PROGRAM

Voulez-vous un Ebook et un programme d’entraînement accompagné d’une vidéo ? GRATUITEMENT bien sûr 🙂

Si vous désirez un programme de 23 minutes combinant musculation, cardio et souplesse, c’est ici :

Enfance dans la pauvreté

De nombreuses difficultés

Dès sa naissance en 1906 , le colosse italien impressionne incroyablement par son gabarit prodigieux pour un bébé. En effet, selon les dires, il pèse déjà 8 kilos. Ainsi, Primo grandit dans une famille très pauvre, seul son père qui est mosaïste travaille. Lorsqu’il a 9 ans, le jeune italien abandonne l’école et est obligé de mendier après que son père soit envoyé à la guerre. La famille privée du paternel traverse une période très difficile, la mère de Primo est obligée de vendre sa bague de mariage pour nourrir ses enfants. De plus, le jeune Carnera traverse une difficulté de taille, il grandit démesurément et très vite, au point de ne plus trouver d’habits et surtout de chaussures à sa taille. Un proche raconte, ” Il avait récupéré des godasses fichues, les plus grandes qu’on lui avait données. Il en coupa les bouts pour permettre à ses orteils phénoménaux de respirer. Malheureusement, même ceux qui prenaient en pitié ce grand garçon ne pouvaient lui venir en aide parce qu’ils avaient beau fouiller leur maison de la cave jusqu’au grenier, des chaussures de cette taille, personne n’en avait encore vu.”

Quelques années plus tard, il part vivre en France chez un de ses oncles pour travailler en tant que charpentier. Cela lui permet de vivre ou survivre plus confortablement en mangeant un peu plus à sa faim.

Le phénomène ambulantPrimo Carnera

A 19 ans, Primo est repéré et est engagé pour jouer dans un cirque, il va ainsi devenir une sorte de bête de foire grâce ou à cause de son physique hors norme. Il mesure déjà presque 2 mètres et a largement dépassé les 100 kilos. Sachant que la taille moyenne des hommes en Italie à cette époque est d’environ 1mètre 65, je vous laisse imaginer la stupeur et l’impression qu’il donnait aux gens qui le rencontrait. Un peu la même impression que nous, quand nous regardons pour ceux qui connaissent, “la Montagne” dans Game of Thrones je dirais … En travaillant dans ce cirque, Primo Carnera vit beaucoup mieux et voyage un peu partout en France. Un jour en faisant le spectacle contre un spectateur, ce dernier lui frappe violemment dans l’estomac. Carnera voit rouge et commence à saisir le cou du spectateur le faisant immédiatement s’évanouir. Cela fait augmenter largement la popularité du cirque et surtout la réputation de Primo Carnera.

Quelque temps plus tard, l’Italien rencontre Paul Journée, un ancien champion poids lourds. Ce dernier lui conseille grandement de commencer une carrière de boxeur professionnel. C’est les débuts d’une carrière qui s’annonce prometteuse.

Une carrière aussi formidable qu’illusoire

Des débuts marqués déjà par la triche

En septembre 1928, Primo Carnera dispute son premier combat professionnel contre Leon Sebilo, un boxeur français qui a un palmarès très mauvais affichant seulement 8 victoires pour 22 défaites. Il s’agit donc d’un parfait adversaire pour l’italien qui va faire ses débuts en tant que professionnel. Le combat se déroulant à Paris est expéditif, en deux rounds Primo met KO Sebilo. Son manager Léon Sée, un célèbre organisateur de combats de boxe anglaise, s’occupe de trouver les adversaires qui sont à la portée du colosse. Beaucoup de combats se révèlent être truqués, mais Carnera ne se doute de rien et profite de sa popularité grandissante.

C’est en 1929 que la supercherie se fait voir. L’Italien affronte l’américain Young Stribling, un célèbre boxeur ayant un palmarès impressionnant de 290 combats et 257 victoires en professionnel. Colossal. Durant ce combat, Carnera est largement dominé tout au long du match, mais miracle Stribling est disqualifié. Vraiment pas de chance pour l’américain, l’arbitre et les juges ont vu un coup bas porté sur l’italien. Ce sont bien les seuls à l’avoir vu ce coup. Quelle chance pour Primo qui s’est fait corriger tout le match et qui n’avait que cette option pour remporter ce combat. C’est une mascarade selon de nombreux spectateurs permettant uniquement d’accroître la réputation du géant italien. Pour remettre les compteurs à zéro, une revanche aura lieu un mois plus tard et l’Italien s’inclinera.

Hello USA

Carnera contre un kangourou

C’est en décembre 1929 que Carnera arrive au pays de l’oncle Sam. Là-bas il y rencontre son futur manager Walter Friedman qui est proche de la mafia et donc de personnes très puissantes et influentes. Commence alors une série de 23 combats et 21 KO en moins de 9 mois. Bien sûr ses adversaires sont soigneusement choisis et beaucoup n’ont pas le choix d’accepter la défaite avant même que le combat ne commence. Certains comme Bombo Chevalier, un boxeur américain, affirment qu’ils ont reçu des menaces de morts leurs interdisant de finir le combat debout ou les obligeant à simuler le KO. D’autres combattants se couchent dès le premier round après des coups “ridicules”. Enfin certains mettent intentionnellement des coups bas pour être disqualifiés. Il s’agit ainsi de dizaines de combats qui sont truqués et qui permettent de faire exploser la popularité du colosse italien, qui selon certains ne se doute pas que ses combats sont arrangés.

Heureusement, la tricherie se voit de plus en plus au fil des matchs, Carnera va ainsi être exclu de la National Boxing Association. Mais cela ne l’empêche de continuer de boxer sur le sol américain. La folie Carnera se poursuit partout aux États-Unis, le poulain de la mafia italienne tient alors un bijou dont il faut profiter pour engranger un maximum d’argent. Il faut alors le donner en spectacle comme lorsqu’il était au cirque pour attirer les foules. Primo va ainsi faire un combat contre un kangourou, formidable promo pour son image.

Tragique combat

L’année 1932 est également couronnée de succès, il remporte 24 de ses 26 combats. Sa renommée et son “talent” le font rapprocher alors inexorablement vers un combat pour le titre mondial. Il combat alors Ernie Schaaf un redoutable boxeur américain. C’est un match crucial, car le gagnant va affronter le champion du monde. Terrible combat pour l’américain qui va subir un KO au 13ème round. Il va être transporté à l’hôpital, il va être révélé que quelques mois plus tôt Ernie avait déjà subi de graves lésions au cerveau après son combat contre Max Baer. Quatre jours plus tard, l’américain va mourir suite à une hémorragie cérébrale. L’amour de son sport mourra avec lui un jour de Saint Valentin en 1933.

Cette tragique victoire va tout de même permettre à Primo d’avoir son combat pour jouer le titre. Néanmoins, le décès de Schaaf va profondément marquer l’Italien.

Champion du monde

La consécration

Le 29 juin 1933 est la date de la rencontre entre Primo Carnera et le champion du monde Jack Sharkey, ce dernier a battu quelques mois plus tôt l’allemand Max Schmeling, l’ami de Joe Louis.

Jack Sharkey et Primo Carnera

Jack Sharkey et Primo Carnera

Carnera est à 118 kilos alors que son rival est à 91 kilos. Il faut six rounds pour que l’Italien mette KO Sharkey. Ce dernier qui a été élu boxeur de l’année un an plus tôt est méconnaissable dans ce combat, aucune fougue, aucune envie… Certains disent que le combat a été truqué. Carnera est alors champion du monde, mais il ne fête que très peu son titre.

Il se sent toujours coupable de la mort de Schaaf, il ne veut plus penser à la boxe, c’est une période très sombre pour le champion. Néanmoins ce titre mondial renforce sa réputation comme jamais, c’est une star en Italie. Le contexte politique de l’époque va alors encore plus renforcer cette image de boxeur invincible. Son nom et son parcours vont alors faire de lui une figure de propagande.

 

Figure de l’Italie fasciste

Carnera et Mussolini (à droite)

Carnera et Mussolini (à droite)

Primo Carnera devient ainsi un symbole de la force du fascisme. Il est un modèle à imiter, un peu comme Max Schmeling en Allemagne si vous vous rappelez bien.

L’Italien est photographié avec la tenue de la milice fasciste et parfois en faisant même le salut romain, il devient un formidable modèle d’invulnérabilité à imiter. Même le duce Mussolini, pose avec lui sur certaines photos pour promouvoir la force du pouvoir politique en Italie. Les valeurs du fascisme comme ” croire, obéir, combattre” prennent alors tout leur sens avec ce héros national qui a connu un parcours difficile pour en arriver au titre.

L’échec contre Max Baer

Fin de l’épopée

Max Baer contre Prime Carnera

Max Baer contre Prime Carnera

En juin 1934, c’est la douche froide pour Carnera et tout le peuple italien. Primo affronte l’américain Max Baer, la victoire paraît facile pour le colosse.

Mais contre toute attente le match est un calvaire pour ce dernier. Il est envoyé 11 fois au tapis grâce au formidable punch de Max. De plus l’américain est très intelligent il sait que le menton de Primo est fragile, il en profite donc pour asséner des coups terribles dessus et le mettre à terre de nombreuses fois. Le colosse tombe alors KO au 11ème round. Il perd ainsi son titre de champion du monde.

Le déclin

Un an plus tard, après avoir battu quelques adversaires qui étaient largement à sa portée, Primo doit affronter Joe Louis, le nouveau prodige de la boxe aux États-Unis. Le combat est à sens unique, Joe domine complètement jusqu’à lui infliger le KO au sixième round. Cette défaite est décisive pour Primo, elle marque un vrai tournant dans sa carrière. L’Italien est sur le déclin.  Mussolini refuse désormais de s’afficher avec celui qui était la star du pays quelques jours auparavant. De plus cette défaite a un retentissement national étant donné qu’elle se déroule en même temps que l’occupation italienne en Éthiopie. Peut-être que l’échec de Primo est un signe de la future chute cinq ans plus tard de l’empire italien d’Éthiopie.

Fin de vie

Primo Carnera et Charlie Chaplin

Vers la fin de sa carrière professionnelle, Primo se fait enlever un rein. Il souffre également du diabète. Après la boxe, Primo se reconverti dans le cinéma. Il se marie et devient père de deux enfants. Carnera retourne alors aux États-Unis et cette fois-ci, s’entoure de gens de confiance pour la suite de ses activités. Il s’y installe définitivement et devient champion du monde de catch. À l’âge de 56 ans, Primo arrête sa carrière sportive. Le géant commence à être fatigué et ses problèmes de santé se font de plus en plus ressentir.

Il tourne alors quelques films mettant presque toujours en avant son incroyable physique. Il y rencontre ainsi les plus grandes stars de l’époque telles que Charlie Chaplin, Diana Dors ou Steve Reeves.

En 1967, Primo est extrêmement malade, il décide alors de repartir dans son village natal de Sequals pour vivre ses derniers jours. Il meurt à l’âge de 60 ans d’un cancer du foie lié notamment à son alcoolisme.

Conclusion

Primo Carnera reste une figure majeure de la boxe en Italie. Son physique impressionnant pour l’époque lui a permis de connaître le monde de la boxe, du cirque et du cinéma.
Est-ce une chance ? Oui, car il a été champion du monde. Mais il ne faut pas oublier qu’il a commencé comme bête de foire, et a travaillé pour la mafia et des personnes crapuleuses qui l’ont ruiné. Finalement la boucle s’est bouclée à Sequals, son village natal en Italie. Après avoir voyagé partout dans le monde, il a voulu achever son histoire dans le village qui a vu naître ce super bébé de huit kilos.

Je vais finir par une citation de Ken Norton, un ancien champion du monde poids lourds notamment connu pour avoir battu Mohamed Ali, “La boxe est un grand sport, mais un sale business”.

Dis-moi ce que tu en penses !

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.