2

Helio Gracie et la révolution des arts martiaux modernes

Qui est Helio Gracie ?

Aujourd’hui nous attaquons un très très grand nom des arts martiaux. Nous allons parler d’un petit homme qui de par son intelligence et son génie dans les domaines du combat, a révolutionné les arts martiaux modernes : Helio Gracie.

Helio Gracie et la révolution des arts martiaux modernes

Helio Gracie est le fondateur du jiu jitsu brésilien et des sports de grappling modernes. Jjb, grappling, luta livre, tous ces dérivés sont à l’origine d’un seul homme qui a totalement repensé les arts martiaux. Il était 9e dan de jiu jitsu brésilien, 6e dan de judo et reste la figure la plus importante de l’histoire de ce sport.

La vie du père du jiu jitsu brésilien

La découverte du judo (Kano jiu jitsu)

Helio Gracie est né le 1er octobre 1913. Il n’a que 16 ans lorsqu’il commence ses premiers cours de judo, anciennement appelé “Kano jiu-jitsu”. C’est Mitsuyo Maeda qui est en charge de l’enseignement du judo à cette époque, et c’est tout d’abord Carlos Gracie (le frère aîné) qui débute les entraînements sous sa tutelle.

Après plusieurs années, la famille Gracie part s’installer à Rio De Janeiro. Carlos, le frère aîné rêve immédiatement d’ouvrir son dojo de judo / jiu jitsu, il demande donc a ses frères de l’épauler dans cette tâche. Cependant, Helio, plus jeune et plus fragile, n’est pas tout de suite autorisé à pratiquer du sparring avec ses frères. Il continue cependant d’apprendre sans relâche les fondements du jiu jitsu.

Helio devient vite le meilleur élève de son frère et participe à ses premiers combats de Vale Tudo sur demande de Carlos. Il combat ainsi un boxeur et remporte rapidement l’affrontement par clé de bras.

Helio combat encore de nombreuses fois avec succès les 6 années qui suivirent afin de promouvoir le nouveau système de jiu jitsu élaboré par les frères Gracie.

Helio Gracie en 1932

Un besoin d’adaptation

Le petit gabarit et la morphologie de Gracie l’ont logiquement poussé à combattre au sol. Bien que les catégories de poids soient aussi de mise en jiu jitsu brésilien, cela reste un domaine très technique et très complexe qui demande beaucoup de pratique tout en étant très efficace face à un novice.

Helio sent rapidement qu’il y a quelque chose à développer dans le domaine du combat au sol, car selon lui, les techniques sont trop peu élaborées.

Pause et reprise des combats

En 1938, Helio part vivre dans une autre ville et quitte ainsi les tatamis pendant 12 ans. Il revient néanmoins pour combattre Landufo Caribé qui l’a personnellement challengé ; Helio Gracie termine rapidement le combat.

En 1950, Helio organise avec l’aide de son frère Carlos le premier championnat de jiu jitsu à Rio de Janeiro afin de désigner un champion et d’entrer en contact avec d’autres académies.

La quête de Kimura, champion japonais

En 1951, Helio et Carlos apprennent que le meilleur judoka de sa génération Masahiko Kimura, est en tournée international et qu’il est actuellement au Brésil. Les deux frères proposent donc immédiatement au champion japonais un combat qui restera très longtemps connu.

Dans un premier temps, Kimura refuse l’offre en ne reconnaissant pas la légitimité de l’académie Gracie. Il leur envoie donc un judoka de la même catégorie de poids qu’Helio afin de voir ce que vaut le Brésilien. Le premier combat se termine sur un match nul, alors que le deuxième est remporté par Helio Gracie qui termine l’affrontement par étranglement.

Ce combat force ainsi le champion japonais Kimura à accepter le combat face au Brésilien.

Helio Gracie en 1952

Helio Gracie vs Masahiko Kimura

Il y a beaucoup de versions sur ce combat mythique qui oppose Helio Gracie à Masahiko Kimura, comme la différence de poids, ou les propos de Kimura avant le combat.

La différence de poids exacte n’est pas connue, mais il est plus ou moins certain que Kimura était largement plus lourd (10-30kg). Il aurait également déclaré qu’il finirait Helio Gracie en moins de 3 minutes.

Imaginez l’un des meilleurs judokas de sa génération face à un combattant de jiu jitsu beaucoup plus léger qui prétend avoir un style nouveau et plus efficace que les autres. L’affrontement a attiré beaucoup de monde et d’intérêt, c’est ce que recherchait Helio. Même si, d’après son petit-fils Rener, Helio était convaincu de perdre le combat face à la montagne japonaise.

Le 23 octobre 1951, les deux hommes se rencontrent finalement pour une rencontre de 2×10 minutes. Kimura exerce donc une domination logique sur le brésilien beaucoup plus léger. Tout le monde s’attend à une victoire écrasante de Kimura. Mais Helio lui donne beaucoup de fil à retordre dans les phases de sol. Le premier round se termine et Kimura n’a pas pu venir à bout du Brésilien, ce qui est déjà une forme de victoire pour ce dernier.

Gyaku ude-garami, alias Kimura

Le champion japonais réussit cette fois à terminer le combat lors du deuxième round. Il place une clé articulaire gyaku ude-garami qui force Helio à abandonner le combat. Cette technique est aujourd’hui connue sous le nom de “Kimura” en jiu jitsu brésilien.

Malgré la défaite d’Helio, le combat a un impact important dans le monde des arts martiaux et offre toutefois un certain crédit au perdant.

Les débuts du grand maître

Son frère Carlos quittera plus tard Rio et laissera le soin à Helio de former ses fils. Celui-ci prendra cette tâche très à cœur et améliorera encore grandement les techniques de sol pour véritablement créer le Gracie jiu jitsu qui deviendra internationalement connu comme le jiu jitsu brésilien.

Malgré une dure défaite par KO dans un combat type Vale Tudo contre un ancien élève, Helio continue de rester dans le milieu des arts martiaux et sports de combat afin d’enseigner son “nouveau” jiu jitsu à ses fils à et ceux de son frère Carlos.

Une descendance de champions

Helio Gracie devient un formidable professeur et maître qui va littéralement créer une usine à champions. Ses élèves ne sont rien d’autre que Rolls Gracie, Rickson Gracie, Royce Gracie, Relson Gracie, et Rorion Gracie. Bref, que des combattants et maîtres hors pair.

Popularisation du jiu jitsu brésilien et fin du grand maître

À cette époque, le jiu jitsu brésilien n’est pas connu dans le monde entier. Et ce n’est pas son fondateur principal qui l’a propulsé devant la scène mondiale. Il faudra attendre l’avènement du premier UFC qui viendra avec la victoire du fils d’Helio : Royce Gracie, pour que les yeux du monde entier se tournent vers ce nouvel art de combat.

Helio Gracie s’éteint à l’âge de 95 ans d’une mort naturelle le 29 janvier 2009. Il aurait encore été sur les tatamis 10 jours avant sa mort.

Le grand maître s’est éteint, par contre son héritage a survécu et s’est popularisé comme jamais dans le monde entier.

Documentaire

Sources :

https://en.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9lio_Gracie

Helio Gracie – BJJ Heroes

2 commentaires

  1. Helio….une référence. Sans l’imaginer, il révolutionne aujourd’hui la vie de tellement de personnes. Tout ce que l’on apprend de lui et par lui vont bien au delà des arts martiaux (et particuliérement du Gracie JJ)… c’est un idéal de vie. Merci pour l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.