1

TIOR : La Self Défense Militaire

On m’a fait une demande à laquelle je ne pouvais pas dire “Non”. Et c’est une bonne manière de partager avec vous mon expérience militaire au sein de l’armée. Oui, pour ceux qui ne le savent pas, j’étais sous les drapeaux pendant une vingtaine d’années. De bons et loyaux services “amen”.
Ceci étant dit, le sujet du jour est le combat rapproché à l’armée, plus communément appelé le TIOR. Pour les aficionados des acronymes, ça veut dire Techniques d’Interventions Opérationnelles Rapprochées. À l’armée, on adore les sigles, vous en avez de partout.

TIOR : La self-défense militaire

Enfin bref, j’ai repris contact avec le blog Mmartial et cet article sur le combat rapproché et la self défense est né. Après cette missive, écrite par mes soins, vous serez incollable sur l’art de se défendre au sein de l’armée française !

Le TIOR est vraiment un moyen de self défense complémentaire au MMA. Vous apprendrez à gérer plusieurs agresseurs. Et aussi vous défendre contre une arme, type couteau, arme à poing et le bâton…

C’est une manière efficace d’aborder votre environnement immédiat et tous les dangers qu’une altercation peut comporter.

Votre pratique du MMA est un gros plus pour aborder la self défense sereinement. Vous savez recevoir des coups, gérer la distance et maîtriser votre adversaire au sol.

L’habitude de vous confronter dans la cage et votre pratique régulière vous donnent un avantage certain par rapport au militaire qui n’effectue généralement que des stages ponctuels de TIOR.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, tous les militaires ne sont pas des pratiquants aguerris d’arts martiaux et de self défense. Je suis désolé si je casse un peu le mythe…

Commençons par un peu d’histoire.

Il fut une époque où l’armée servait exclusivement à combattre sur un champ de bataille. La révolution technologique oblige, le lieu d’affrontement, s’est déplacé. Les plus anciens qui ont fait leur service militaire doivent s’en souvenir, c’est le fameux CAC.

Mais les attaques terroristes, et la naissance d’une confrontation en milieu urbain avec des civils changent la donne. Il est nécessaire de mettre en place une défense plus souple.

L’arrivée du TIOR va remplacer ce close combat dur. Vous ne pouvez pas traiter un civil comme on traite un adversaire militaire, on peut dire en quelque sorte que les techniques se sont assouplies.

Finis la “baillonnette dans les tripes”, bonjour le petit tonfa … Aujourd’hui vos moindres gestes sont filmés.

Et si vous ne voulez pas vous retrouver au JT de 20 heures, vous avez vraiment intérêt à maîtriser vos gestes de self défense.

💥 UN ENTRAÎNEMENT EXPLOSIF POUR LE KRAV MAGA !!!

L’esprit TIOR

On retrouve toujours comme dans toutes les techniques de combat rapproché, la recherche de l’efficacité absolue. Les techniques employées doivent être simples et faciles à mettre en place pour neutraliser un ou plusieurs individus. Sans tralala

On retrouve bien sûr la combativité militaire. Elle doit être maîtrisée. Le fait que le militaire doit intervenir dans un milieu civil, l’oblige à modérer sa réaction. Elle est dans tous les cas soumis au cadre de la légitime défense.

Je terminerai avec ce qui fait vraiment l’essence même du militaire : sa rusticité légendaire.

Je peux la définir comme une adaptation permanente quand les conditions deviennent hostiles et difficiles. Voire très difficile… Vous pouvez me croire sur parole !!!

La garde

Elle est basique, vous pouvez passer de la garde passive à la garde active mais avec une différence notable car le port de l’arme modifiera votre posture.

On oublie bien souvent que notre package représente environ trente kilos (arme, gilet, musette…). Pour se déplacer et se défendre, cela demande un certain entraînement.

Mais dans cet article nous allons juste aborder la partie self défense mains à nues.

Il y a une position dite d’abordage. Le but étant de montrer patte blanche, sans aucun signe d’agressivité. Mais il faut néanmoins rester vigilant. L’observation de l’environnement immédiat et la montée en vigilance doit être de mise.

Dans cette posture, vous devez pouvoir anticiper une attaque. Il est important d’être bien ancré au sol et d’avoir de bons appuis.

Les Déplacements

Ils doivent se faire en “souplesse” et en “fluidité”. Bien sûr, on ne croise pas les jambes. La priorité est de sortir de l’axe d’attaque et de neutraliser l’agresseur sans dommages collatéraux.

On dit souvent qu’une image parle plus qu’un long discours, je vous ai fait une vidéo sur les déplacements. Cette vidéo vous donne les bases de tout déplacement en combat. Le TIOR en fait partie également.

Que ce soit avec un fusil d’assaut ou une arme de poing, les gardes prendront en compte les distances de sûreté. C’est vraiment un point très important à prendre en compte.

Il vous permettra de gérer votre environnement immédiat. Et d’identifier plus facilement les attaques afin d’avoir le temps d’apporter une réponse adéquate.

Si vous avez les mains le long du corps lors de votre agression, vous n’aurez pas le temps de les monter quand les premières frappes arriveront.

Vous avez trois distances à maîtriser :

Les distances de contact

1 La distance visuelle : Prise en compte de l’environnement – Vision périphérique.

2 La distance verbale : Pouvoir entendre et être entendu (à l’abri des coups). Vision tunnel.

3 La distance physique : Distance de combat permettant de délivrer des coups et/ou effectuer des manipulations douloureuses (clés de soumissions).

Pour maintenir cette distance, vous aurez besoin des injonctions verbales. Elles sont indispensables pour mener à bien la mission. Elles doivent être adaptées à la situation et répondre au contexte auquel le militaire doit faire face.

Mon conseil par rapport à mon expérience sur le terrain. La fermeté est de rigueur, votre posture, votre voix sont les premières armes de dissuasion. La force physique doit toujours être utilisée en dernier recours. Ce petit conseil vous évitera énormément de désagréments.

Les endroits où frapper

Je l’appelle souvent dans mes vidéos le “coup d’arrêt”. Il permet de stopper l’attaque de l’agresseur et d’enchaîner par la suite une réponse adaptée.

Cela peut être un point sensible voire un point vital du corps. Votre réponse doit toujours être adaptée et proportionnée à l’attaque.

Comment identifier les points vitaux en self defense ?

comment identifier les points vitaux

C’est le contexte et la gravité de l’attaque qui vont déterminer l’endroit où vous devez frapper.

Mais une chose est sûre, que ce soit dans un contexte de TIOR ou de self défense, vous devez respecter la loi et rester dans cadre de la légitime défense.

La petite phrase qui va bien et que l’on me répétait tout le temps en stage TIOR” la riposte doit être proportionnelle à l’attaque”.

C’est très difficile de trouver une réponse proportionnée quand on vous agresse. Qui n’a jamais vu rouge, perdu le contrôle sans avoir une maîtrise totale de ses émotions.

À ça, vous rajoutez du sang, des cris et de l’affolement général lors d’une agression. Un cocktail qui ne fait pas bon ménage avec la légitime défense.

Je vous mets un reportage je le trouve vraiment bien fait :

Légitime défense : face à une agression, peut-on encore se défendre en France ?

Maintenant, que vous avez déjà les premières bases, je vais vous donner quelques techniques que j’ai pu apprendre tout au long de mon apprentissage du TIOR et du krav maga.

LES MEILLEURES TECHNIQUES DE COMBAT POUR SE DÉFENDRE

Mise en pratique

Je n’ai fait que survoler le TIOR. Mais nous avons vu ce qui est essentiel pour préserver son intégrité lors d’une altercation ou d’une agression.

Défense TIOR Krav Maga

Vous devez retenir le fait d’observer son environnement, augmenter sa vigilance quand le danger commence à émerger. Il devient primordial de toujours sortir de l’axe d’attaque d’un agresseur.

Pensez au fameux “coup d’arrêt” pour essayer de le neutraliser ou enchaîner une succession de défense complémentaire.

Le plus important reste dans un cadre légal pour ne pas passer de la victime à l’agresseur. Oui, ça arrive plus souvent qu’on le croit !

En tant que débutant, je commencerais par améliorer mes déplacements, et ma garde. Ensuite, je pourrais intégrer toutes les notions de distances et de mise en sécurité. En travaillant la notion de sortie d’axe.

Et une fois que vous maîtrisez ces notions, on peut s’attaquer aux techniques de combat et de neutralisation de l’agresseur.

Le TIOR est en pleine évolution. Le C4 vient compléter ces techniques de corps-à-corps. Vous me direz qu’est-ce que le C4 ?

Ça nous le verrons au prochain épisode …

Je remercie MMARTIAL de m’avoir permis de vous présenter le TIOR.

Audacieusement,

Daryus

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.