2

Jon Jones est-il vraiment imbattable ?

Jon Jones est le champion des poids mi-lourds invaincu de l’UFC, si vous ne le connaissez pas ou pas assez, je vous dirige vers l’article de Nico. Dans celui-ci, vous comprendrez pourquoi cet athlète est aussi fascinant dans la cage que déplorable à l’extérieur.

Jon Jones est-il vraiment imbattable ?
Source 1 / Source 2

Nous allons dans cet article voir quelques moments compliqués dans la carrière de Jones à l’UFC et essayer de montrer ses « failles ». Cela nous permettra de comprendre comment mettre fin à son statut de champion. Enfin nous verrons, qui, à l’heure actuelle, peut poser problème à Jones dans sa division.
On pourra alors se poser la question. Jon Jones est-il vraiment imbattable ?

Son combat contre Thiago Santos

Lors de l’UFC 239, Jon Jones affrontait Thiago Santos. Ce dernier est alors sur une série de trois victoires par KO et est invaincu depuis sa montée chez les mi-lourds.
Santos est réputé pour sa puissance et pour son excellent muay-thaï. Il ne tarde pas à le démontrer en infligeant des gros low kicks à son adversaire dès le premier round. Il atteint également le champion avec un superbe high kick. Santos remporte ainsi le premier round et continue lors du deuxième, son travail en low kick et middle kick mais se blesse au niveau du genou rapidement.
Cela lui fait perdre l’équilibre lors de nombreux enchaînements, mais ne l’empêche pas de continuer à être dangereux pour Jones.
La preuve, Jon n’a même pas essayé d’amener au sol son adversaire, il a toujours privilégié la distance. Jones remporte alors ce combat par décision partagée. Une première dans sa carrière. Pourtant beaucoup de monde voit une victoire de Santos. Selon moi, la décision la plus juste aurait été une égalité.

Durant ce combat, Jones a donc certainement privilégié la sécurité face à la puissance et l’imprévisibilité du Brésilien. Il le dit lui même, « c’était un jeu d’échec de très haut niveau ».
Mais on peut tout de même se poser la question. Que se serait-il passé si Santos ne s’était pas blessé au genou dès le deuxième round ?

Jon Jones est-il vraiment imbattable ?

Autres moments compliqués pour Jon Jones à l’UFC

Nous allons remonter en 2012 et son combat contre Vitor Belfort. Dès la première minute du premier round, Jon Jones a été très près de perdre le combat suite à une clé de bras du puissant Brésilien. Il réussit à s’en sortir par « miracle » et finit par s’imposer avec une soumission americana lors du 4ème round.
Après le combat, Belfort dit que lors de sa tentative de clé de bras, il a entendu le bras de Jones craquer. Il a alors, selon ses dires, relâché la pression pour ne pas lui briser le bras, ce qui a permis à Jon de se libérer.

Jon Jones est-il vraiment imbattable ?

En septembre 2013, presque un an jour pour jour après avoir frôlé la défaite contre Belfort, Jones affronte Gustafsson. Même si le monde du MMA a été choqué quelques semaines plus tôt par la première défaite d’Anderson Silva à l’UFC après presque sept années d’invincibilité, Jones est le favori de ce combat.
Débute alors un fantastique combat où le Suédois met en grande difficulté le champion durant les cinq rounds en lui infligeant des coups sévères. Il réussit même l’exploit de l’amener au sol. Fait assez rare pour le souligner.
Gustafsson montre à travers ce combat sa formidable capacité à encaisser. Coups de coudes, high kicks et coups de genoux ne parviennent pas à faire tomber le Suédois.
Après ce combat, Jones déclare que ce combat a été le plus difficile de sa carrière.

Jon Jones est-il vraiment imbattable ?

Quelles sont les failles de Jon Jones ?

Jones en difficulté contre les boxeurs ?

En analysant les combats de Jon, on peut s’apercevoir qu’il n’est pas un grand adepte des attaques en combinaison. Il préfère davantage attaquer avec de simples jabs ou des side kicks par exemple. Cela le rend donc très difficile à atteindre, car il reprend sa distance toujours rapidement. Vu qu’il domine presque toujours de par sa taille et par son allonge, il est relativement en sécurité.
Et si jamais son adversaire cherche à casser la distance, Jones va privilégier les phases de clinchs.
En effet, Jones n’est pas forcément à l’aise en distance de boxe anglaise. L’idéal serait donc un combattant aussi bon dans les phases de clinch que dans les phases d’anglaise.
Celui qui parviendra à réussir à casser la distance en développant une bonne anglaise et sans craindre les clinchs aura certainement une bonne carte à jouer.

Trop de préparation ?

L’autre faille de Jon Jones qui est en même temps une force est la préparation de ses combats. En effet, son équipe, la Jackson MMA prépare toujours ses combats parfaitement. Les gameplans sont toujours bien établis, les adversaires sont toujours très bien étudiés. Cette préparation parfaite au combat et la capacité de Jones à annuler le style de combat de son adversaire lui permettent d’être toujours invaincu. Mais cette préparation parfaite peut justement lui jouer des tours. Si son adversaire prévu ne peut pas combattre et que l’on annonce un remplaçant quelques jours avant le combat, toute la stratégie tombe à l’eau. On a vu contre Ovince Saint Preux ( qui a remplacé au dernier moment Daniel Cormier ), que Jones a eu du mal à s’adapter à son adversaire. Bien qu’Ovince s’est fracturé le bras dès le deuxième round, Jones est allé jusqu’à la décision pour remporter ce combat.

View this post on Instagram

Red corner for life. #AndStill

A post shared by Jon Bones Jones (@jonnybones) on

Manque de puissance ?

Enfin, le knockout power de Jon n’est pas impressionnant. Il n’est pas réputé pour mettre KO ses adversaires. Mis à part son superbe high kick contre Daniel Cormier lors de la revanche, Jones réussit assez rarement à sonner ses adversaires sur un coup direct. Un combattant prêt à casser la distance et à recevoir quelques coups pourrait sans doute lui poser problème à distance d’anglaise encore une fois.

Qui pourrait battre Jon Jones ?

Pour l’instant, je ne vois personne détrôner le roi de la catégorie. Il faudrait quelqu’un qui le surprenne, quelqu’un de grand comme lui, avec une bonne allonge et qui ait un énorme knockout power.

Johnny Walker ?

Johnny Walker remplit donc ses caractéristiques pour battre Jones.
Il est explosif, son allonge atteint presque les 2 mètres 10 et sa puissance est monstrueuse d’après ses tests à l’UFC Performance Institute. Walker est créatif dans ses enchaînements. Ses mouvements, son timing et sa vitesse pourraient vraiment poser de gros problèmes à Jon Jones.
Pour l’instant, nous n’avons pas vu Walker au-delà du premier round à l’UFC. Il a à chaque fois mis KO ses adversaires très rapidement.

Il dit « Les gens disent que je n’ai pas de jiu-jitsu, je n’ai pas de lutte. Ils disent que je dois combattre un lutteur. Le dernier lutteur que j’ai combattu a duré cinq secondes. Je suis prêt pour lui et je sais que je serais un grand défi. Je pense qu’il a peur de perdre face à un inconnu. »

C’est justement le fait que Walker soit un quasi inconnu qui pourrait faire pencher la balance.
Jon Jones et son équipe se préparent toujours extrêmement bien contre leurs adversaires. Mais comment se préparer face à quelqu’un qui expédie ses adversaires au tapis en quelques secondes ?
Il faudra que Johnny confirme ses talents contre un bon lutteur tel que Corey Anderson. Et si là aussi il expédie le combat rapidement, Jon Jones pourra commencer à s’inquiéter.

Jon Jones est-il vraiment imbattable ?

Aleksandr Rakic ?

Aleksandr Rakic est une autre étoile montante des light heavy-weight. Il est invaincu à l’UFC depuis ses débuts en signant 4 victoires. Bien sûr il est encore trop tôt pour estimer son niveau, mais on voit qu’il est explosif et sacrément puissant. Rappelez-vous son KO contre Manuwa, certes en déclin, mais qui est un bon indicateur pour évaluer ses adversaires. Rakic est encore jeune et a quelques combats devant lui pour s’installer tranquillement dans le top 5 de la catégorie. Après son combat contre Jimi Manuwa, il a prévenu tout le monde « Mon heure viendra, et vous devrez vous rappeler de mon nom ».

Conclusion

Nous avons donc vu que Jon Jones a connu des moments difficiles lors de ses combats. Il est un combattant complet, peut-être même le plus complet de tous les temps. Mais qui dit complet, ne dit pas parfait.
Nous connaîtrons sûrement un jour Jon Jones vaincu. Mais quand ?

Pouvions-nous nous attendre à une Holly Holm victorieuse contre Ronda Rousey ? Matt Serra mettre KO GSP ? Werdum soumettre Fedor ? Weidman mettre KO Anderson Silva ?
Donc Jon Jones est-il vraiment imbattable ? La réponse est certainement non. La nouvelle génération arrive et est affamée.

Dis-moi ce que tu en penses !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.