0

Anderson Silva : Le plus grand champion ?

Introduction

Anderson Silva est considéré comme l’un des plus grands champions de l’histoire du MMA. Ses performances et son nombre de défenses de titre font de lui une référence incontournable. The Spider possède ainsi le record du règne le plus à long à l’UFC avec 2457 jours en tant que champion des poids moyens. Silva possède aussi le record du nombre consécutif de victoires à l’UFC (16). Il a également obtenu plusieurs distinctions dont 4 fois “le combat de la soirée”, 7 fois “le KO de la soirée”, 2 fois “soumission de la soirée”. Anderson a aussi par 14 fois terminé ses combats avant la fin du temps réglementaire à l’UFC. Bref, cela vous donne un aperçu du champion hors norme qu’est Silva.

Plus fort, plus endurant, plus souple

Recevez gratuitement KNOCKOUT PROGRAM

Circuit intensif de 23 minutes au poids de corps.

Bien que je n’ai pas listé tous ses records et performances (ce serait très long), Silva est aussi 1er degré ceinture en muay thai, 3e dan en jiu-jitsu brésilien, et 5e dan en taekwondo.

Vous l’avez compris, Silva n’est pas seulement un grand champion, c’est aussi le détenteur de 9 dan (degrés) dans trois arts martiaux différents.

Ses débuts

Né le 14 avril 1975, Anderson Silva est né à São Paulo au Brésil. Il commence dès son plus jeune âge le taekwondo, le jiu-jitsu brésilien, et le muay thai. Disciplines dans lesquelles il possède actuellement plusieurs dan.

C’est 1997, autour de ses 22 ans, qu’Anderson commence sa carrière en MMA. Il remporte ses deux premières confrontations, puis s’incline à la troisième. Cette défaite, relativement prématurée le lance sur une série de 9 victoires d’affilée où il enchaîne les KO, les soumissions, et les décisions. Il s’incline le 8 juin 2003 face à Daiju Takase par soumission.

View this post on Instagram

Fala meu povo! No dia 23 de dezembro de 2004 tive a grande honra de dividir o ringue com um incrível atleta de MMA, Jeremy Horn. Obrigado, foi uma honra dividir este espaço com você. Força e honra! Máximo respeito. @minotauromma @minotouromma @academiachampion FIGHT HISTORY UFC 93: Franklin vs Henderson – Jan 17, 2009 Loss Vs. Rousimar Palhares🇰🇷🇰🇷🇰🇷🇰🇷 The Ultimate Fighter Finale: Team Rampage vs Team Forrest – Jun 21, 2008 Loss Vs. Dean Lister UFC 81: Breaking Point – Feb 02, 2008 Loss Vs. Nate Marquardt UFC 60: Hughes vs Gracie – May 27, 2006 Win Vs. Chael Sonnen UFC 56: Full Force – Nov 19, 2005 Win Vs. Trevor Prangley UFC 54: Boiling Point – Aug 20, 2005 Loss Vs. Chuck Liddell Gladiator FC – Day 2 – Jun 27, 2004 IFC – Global Domination – Sep 06, 2003 PRIDE 21: Demolition – Jun 23, 2002 PRIDE 18: Cold Fury 2 – Dec 23, 2001 UFC 30: Battle on the Boardwalk – Feb 23, 2001 Loss Vs. Elvis Sinosic UFC 27: Ultimate Bad Boyz – Sep 22, 2000 Win Vs. Eugene Jackson UFC 22: Only One Can be Champion – Sep 24, 1999 Win Vs. Jason Godsey UFC 21: Return of the Champions – Jul 16, 1999 Win Vs. Daiju Takase UFC 19: Ultimate Young Guns – Mar 05, 1999 Win Vs. Chuck Liddell UFC – Ultimate Brazil – Oct 16, 1998 Loss Vs. Ebenezer Fontes Braga UFC 17: Redemption – May 15, 1998 Loss Vs. Frank Shamrock 🇰🇷

A post shared by Anderson "The Spider" Silva (@spiderandersonsilva) on

Silva continue son ascension et se retrouve le 20 janvier 2006 avec un record de 16 victoires pour 4 défaites, dont une par disqualification. En effet, Silva envoie un coup de pied en pleine tête à Okami qui était dans sa garde. Okami tombe sur le dos et ne parvient pas à récupérer. Ce dernier remporte le combat en étant KO. Anderson déclare ensuite n’avoir pas été mis correctement au courant de cette règle. Bref, il défend avec succès son titre de champion au Cage Rage par KO, puis s’ouvre les portes de l’UFC.

Une rentrée fracassante à l’UFC

Anderson Silva fait finalement son entrée à l’UFC le 5 juin 2006. Il doit affronter Chris Leben qui est encore invaincu à l’UFC. Ce dernier, très confiant promet de mettre KO dès le premier round un Silva encore peu connu à l’époque. Le combat commence et Leben se rue sur Silva qui le tient à distance avec des jabs efficaces. Très vite, Anderson prend l’ascendant en cernant Leben et lui envoie un une-deux qui l’envoie au tapis. The Spider continue ses percussions et termine son adversaire avec un coup de genou bien placé. Une combinaison de striking remarquable qui touche à 85%.

Le 14 octobre 2006, Silva doit alors faire face au champion de la catégorie des poids moyen : Rich Franklin. Le combat commence et encore une fois, Anderson se montre nettement supérieur à son adversaire sur les phases de boxe. Il prend Franklin au clinch et lui envoie des coups de genou fracassants au corps.

Rich n’arrive pas à sortir de son clinch de muay thai et il finit par prendre le genou de Silva en pleine tête. C’est la fin pour Franklin qui n’arrive plus à continuer, et l’arbitre stoppe le combat.

Anderson Silva est le nouveau champion des poids moyen.

Anderson Silva : un champion indétrônable

Le début du règne

Le 3 février 2007, The spider doit défendre son titre pour la première fois. Travis Lutter se présente à lui et le challenge est accepté.

Cependant, Travis manque la pesée et le titre de champion n’est pas joué. Ce dernier est une ceinture noire de jiu-jitsu brésilien avec un passé de lutteur. Un style dangereux pour Silva, car Lutter possède un bon jeu en position supérieure au sol. Travis amène donc au Silva au sol, mais tout ne se déroule pas comme prévu. Silva place habilement un triangle et termine le combat en le ruant de coups de coude.

Anderson retrouve ensuite Nate Marquardt et le met KO dès le premier round. The spider semble invincible. Puis vint le tour de Dan Henderson, le champion actuel du Pride, pour l’unification des titres. Henderson est un ancien champion de lutte gréco-romaine et surtout un énorme puncher. Mais Silva le domine largement, et après l’avoir amené au sol sous une pluie de coups, The Spider termine le combat avec un étranglement arrière.

De champion à légende

Silva affronte ensuite James Irvin pour une confrontation en poids mi-lourds.

Dès le premier round, Anderson attrape un coup de pied circulaire d’Irvin et lance immédiatement un direct qui le couche. Silva le termine au sol avec plusieurs percussions et rend culte cette magnifique séquence de combat parmi tous les adeptes du MMA.

Silva défend ensuite deux fois son titre avec succès face à Patrick Côté et Thales Leites.

Le 8 août 2009, Anderson est ensuite programmé pour faire face à l’ancien champion des poids mi-lourds Forrest Griffin lors de l’UFC 108. Et le combat est à sens unique. Griffin frappe dans le vide face à un Anderson Silva qui semble sortir tout droit de Matrix. Il voit tous les coups de Forrest arriver, et les évite avec une facilité pour lui placer trois knockdowns dès les premières minutes.

Après une combinaison de frappes manquées, Griffin s’effondre après un contre de Silva. Le combat est terminé et sacré par le magasine Sherdog “Raclée de l’année”.

Des compatriotes en ligne de mire

Anderson Silva est programmé pour affronter son compatriote brésilien Vitor Belfort. Un combat que les fans de MMA attendaient depuis longtemps. Cependant, la rencontre est annulée par deux fois à cause d’une blessure de Silva, puis de Belfort. Finalement, c’est Demian Maia qui fait face à au champion.

Le combat est encore une fois à sens unique. Maia, qui est 4e dan de jiu jitsu brésilien cherche éperdument à amener Silva au sol, en vain. Anderson voit chacune de ses attaques et Maia ne réussit pratiquement rien de ce qu’il entreprend. The Spider combat intelligemment et conserve son titre par décision unanime.

Chael Sonnen est prévu pour être son prochain adversaire. Un combat qui rentrera lui aussi dans l’histoire du MMA.

Toujours invincible

Sonnen touche durement Silva dès le début du combat et plonge dans sa garde une fois ce dernier au sol. Chael domine tout le combat en utilisant sa lutte et en amenant Anderson au sol. Silva encaisse au total 208 coups, ce qui est énorme. Et surtout, les juges accordent à Chael Sonnen un 10-8 pour le premier round. Au commencement du dernier round, cela devient de plus en plus évident que le titre va changer de main. Sonnen emmène encore une fois Silva au sol et le combat semble fini.

Mais Anderson est loin d’abandonner l’affrontement. À 2 minutes de la fin du combat, il réussit à placer un triangle alors que Sonnen le frappait dans sa garde. Après avoir suffisamment résisté, Chael se voit obligé de taper et Anderson Silva conserve son titre.

Anderson trouve enfin Belfort le 5 février 2011 pour un combat plus qu’attendu. Cependant, l’histoire se règle en un round, et un coup de pied. Silva place un magistral front kick sous la mâchoire de Belfort qui s’effondre. The Spider termine le travail avec quelques punchs et Yamasaki stoppe l’affrontement.

Silva bat ensuite Okami, une nouvelle fois Sonnen par KO, et devient le premier à stopper Stephan Bonnar.

Le monde entier est à ses pieds et Silva semble invincible.

La chute du roi

Anderson Silva défend à nouveau son titre face à Chris Weidman le 6 juillet 2013. Le combat commence et Anderson, habituellement très sûr de lui provoque Weidman en baissant sa garde. Son attitude laisse à penser qu’il est trop fort pour lui et qu’il n’a pas besoin de lever les bras. Seules ses esquives suffiront.

Weidman ne se laisse pas déconcentrer par Silva qui joue au clown. Il continue ses offensives en restant compact et hermétique. Il réussit finalement à connecter un crochet du gauche et met Ko Silva qui ne répond plus.

C’est un coup de foudre dans le monde du MMA. Le roi Anderson Silva est tombé.

Le rematch est programmé pour le 28 décembre 2013, et Anderson se montre bien plus humble et respectueux qu’au premier combat. Cependant, le combat ne tourne encore une fois pas en sa faveur.

Silva se prend à nouveau la gauche de Weidman au clinch et va au tapis. Il réussit toutefois à temporiser le combat et survit jusqu’au prochain round. Dès le round suivant, l’affrontement tourne au désastre. Silva envoie un low-kick et se heurte au genou de Weidman. Son tibia se brise en deux et l’arbitre stoppe immédiatement le combat.

Il s’agit du coup le plus dur dans la carrière de Silva (qui approche de la quarantaine).

Un retour mitigé

L’après-fracture

Beaucoup pensent que la carrière de Silva est définitivement terminée. En effet, au moment de sa fracture, il a 38 ans.

Malgré son âge et la terrible blessure, Anderson se remet et compte bien revenir sous le feu des projecteurs. Lui-même le dit, il vit pour le combat.

Il fait sa rééducation et s’entraîne dur pour revenir à l’UFC ; chose réussie le 31 janvier 2015. Il fait son grand retour face à un striker de renommée : Nick Diaz. The Spider remporte le combat par décision unanime sans réellement convaincre. On voit clairement que ses deux défaites face à Weidman ont eues un impact sur sa confiance. Il est plus prudent qu’à l’ordinaire.

Le combat est passé quelques jours plus tard en “No contest” suite à des tests anti-dopage.

Anderson Silva est testé positif à la drostanolone et androstérone, deux hormones stéroïdiennes. Silva réussit à diminuer sa sanction en expliquant avoir pris des produits lui permettant d’améliorer ses performances sexuelles. Un fait qui a d’ailleurs bien fait rire le monde du MMA.

Le combat de la polémique

Une année plus tard, Silva fait face à Michael Bisping le 27 février 2016 pour un combat aussi controversé que spectaculaire. J’ai personnellement assisté au combat en direct à Londres, et les rebondissements étaient effectivement au rendez-vous.

Silva provoque Bisping en baissant sa garde et se prend un knockdown similaire à celui contre Weidman, mais réussit cette fois à y survivre. Le combat continue et Anderson continue à brouiller les pistes avec son style atypique et ses feintes. La fin du troisième round arrive et Silva envoie un coup de genou sauté qui trouve la mâchoire de Bisping. L’Anglais s’effondre KO, et la sonnerie du round retentit. Cependant, Silva croit fermement avoir remporté le combat et court dans tous les sens pour fêter sa victoire. Le public, dont je faisais partie explose de la même manière.

Mais le combat n’était pas terminé. Anderson est ramené de pied ferme au sein de l’octogone pour reprendre le 4e round. Anderson n’est plus vraiment dans son combat et n’arrive plus à maintenir Bisping qui réussit à lui prendre le round. Silva remporte finalement le dernier round, mais s’incline aux points.

Le retour de l’USADA

Anderson affrontera ensuite sans succès Daniel Cormier en mi-lourd lors de l’UFC 200, et perd par décision unanime sans pouvoir tenir la lutte de l’Américain.

Finalement, Anderson s’impose face à Derek Brunson par décision unanime le 11 février 2017 sans fournir une performance incroyable. On ne peut pas en vouloir au Brésilien qui va clairement sur sa fin de carrière.

Silva est encore une fois testé positif par l’USADA et reçoit une année de suspension. Le Brésilien devrait pouvoir combattre à partir de novembre 2018.

Son style de combat

Anderson possède un style vraiment atypique. Bien qu’il signe ses autographes du bras droit, ce qui laisse à penser une tendance naturelle de droitier, il combat en gaucher. Il combat la majeure partie du temps en gaucher, mais il n’hésite pas à changer de garde lorsqu’il en sent le besoin.

Son style de combat est clairement tourné vers le stand up. Anderson Silva est considéré par beaucoup de spécialistes comme l’un des meilleurs strikers de l’histoire de l’UFC, si ce n’est pas le meilleur.

Son mélange de taekwondo et de muay thai le rend mortellement dangereux avec ses genoux, son clinch et ses jambes. Sans compter un exceptionnel coup d’oeil, une grosse capacité à encaisser les coups, des esquives impressionnantes, et une précision hors pair. Bref, l’arsenal de striking d’Anderson est l’un des plus complets de l’UFC.

Anderson est aussi très dangereux et efficace lorsqu’il se retrouve couché sur le dos. Son 3e dan de jiu jitsu brésilien le rend assurément dangereux dans n’importe quelle position au sol.

Le point creux d’Anderson est probablement sa lutte défensive. Il a toujours démontré une certaine difficulté face à des lutteurs de haut niveau comme Chael Sonnen, Chris Weidman, et Daniel Cormier.

Conclusion

Anderson Silva est-il le plus grand champion de l’histoire du MMA ? Difficile de le qualifier comme le plus grand depuis l’épisode Weidman. Car ses problèmes de dopage, ainsi que ses dernières performances ont quelque peu terni sa carrière. Cependant, son parcours, ses défenses de titre, son invincibilité, et son style spectaculaire font de lui assurément une légende de ce sport.

The Spider est un artiste martial complet, expérimenté qui a fait face à tous les types d’adversaire et qui a surtout régné en maître sur la catégorie des poids moyens durant 7 années.

The Spider reste une icône dans le monde du MMA et il aura sans aucun doute fait avancer le niveau de ce sport dans le monde entier.

Dis-moi ce que tu en penses !

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.