0

Réussir comme Bruce Lee : Pensées percutantes pt2

Pensées percutantes : La suite !

La suite du premier article sur les écrits de Bruce Lee et ses pensées percutantes. En tant que polymathe, Bruce n’avait pas seulement brillé dans le domaine des arts martiaux et du cinéma, mais aussi dans les livres, notamment en philosophie. Une branche qu’il a d’ailleurs étudiée à l’université.

Réussir comme Bruce Lee Pt2 : Pensées percutantes

Nous avions vu précédemment deux chapitres essentiels dans la philosophie de Lee : les principes fondamentaux, et tout ce qui traite de l’être humain. Nous analyserons plus bas les questions existentielles que se posait Bruce Lee, notamment celles sur la tradition, la pédagogie, l’amour, et l’anxiété. Finalement, nous verrons un chapitre riche et intéressant qui tourne autour de la réalisation des objectifs, avec la notion de qualité, le succès, les pensées, l’importance de se fixer des objectifs.

Comme la première partie, cet article sort quelque peu des sentiers battus et parle de tous les aspects de la vie. Mais il est toujours intéressant de pouvoir lier la pratique des arts martiaux / sports de combat à notre mode de vie.

Pensées percutantes : résumé de la partie 1

Ce que l’on peut retenir du premier article sur Lee, est qu’il était un profond humaniste dans l’âme. Il passait l’être humain et le développement personnel avant toute politique, avant toute religion. Par conséquent, avant tout système établi se vantant de détenir une forme de vérité absolue.

Lee avait un amour particulier de vide, mettant souvent en avant le principe de vacuité mentale, et de libération des préjugés par exemple.

Il n’aimait pas s’attacher à des choses superflues ou matérielles. Il recherchait constamment la compréhension profonde de tous les aspects de la vie. Bruce mettait aussi l’accent sur le développement personnel en se questionnant sur la réussite, la réalisation de ses objectifs, ainsi que sur le pouvoir de la volonté.

1. À propos des questions existentielles

Sous le ciel, il n’existe qu’une seule famille !

Bruce Lee | Pensées percutantes | À propos de questions existentielles

1a. L’amour n’est jamais perdu

L’amour n’est jamais perdu, il se donne gratuitement. Il n’est pas une monnaie d’échange, mais quelque chose qui s’offre, car il revient toujours d’une quelconque manière.

Amour

L’amour de jeunesse ressemble a une flamme, alors que le mariage se rapporte davantage à une relation d’amitié qui doit s’entretenir avec maturité, modération, et sagesse. Le mariage, ou la relation longue durée serait comme le charbon qui brûle lentement.

1b. Les enfants : entre jeux et règles

Savoir jouer avec ses enfants, rire avec eux, construire une relation de complicité est important, tout comme leur enseigner la discipline.

Pemsées percutantes : Éducation des enfants

Selon le Petit Dragon, édicter des règles claires à ses enfants afin de leur inculquer la discipline est primordial afin de contribuer à leur bon développement. Il faut les édicter sans se soucier de leur appréciation.

En contrepartie, savoir être complice avec eux, s’amuser et jouer est d’autant plus important afin de valoriser un développement équilibré.

Encore une fois, il est important de trouver le juste milieu entre discipline et rire.

1c. Qui est le bon professeur ?

Bien qu’édicter certaines règles soit primordiales, le meilleur moyen pédagogique selon Lee et beaucoup d’autres est de faire comprendre l’enseignement par l’élève lui-même. Ainsi le bon professeur ne dispense sa connaissance, il enseigne à son élève comment l’acquérir par lui-même.

Il estime aussi que tout bon professeur doit pouvoir enseigner des formes, des techniques, ou des règles sans être enchaînées par elles. Il faut avant tout faire en sorte que l’élève comprenne les principes par lui-même.

Finalement, un principe qui sort souvent dans l’ouvrage Pensées percutantes, est de ne pas enseigner quoi penser, mais comment penser.

1d. Entre défaite et adversité

Le Petit Dragon, comme beaucoup d’autres personnes ayant réussi, aimait l’adversité. Selon lui, l’adversité est l’un des plus grands biens que nous puissions avoir, encore faut-il avoir la mentalité adéquate afin de l’utiliser à bon escient. L’adversité force le cerveau et l’esprit à s’adapter, et surtout à fonctionner correctement. L’adversité va générer un stress suffisant afin que nous répondions de la bonne manière.

View this post on Instagram

🐉

A post shared by Bruce Lee (@brucelee) on

Afin de réaliser ses objectifs, n’importe qui doit passer par l’adversité et réaliser des choses qu’il n’a pas envie de faire. Ce n’est pas les événements qui sont en cause, mais notre manière d’y répondre. Notre état d’esprit, notre mental et notre système de pensées sont pour cela primordiaux.

Il n’y a pas de honte à perdre n’y à avoir essuyé un coup dur, c’est avec cela que l’on apprend et que l’on avance. Encore une fois, un bon état d’esprit est nécessaire. Il faut garder en tête que la défaite fait office d’éducation, il n’y a pas de honte à avoir essuyé un échec.

La défaite et l’adversité sont semblables à la mousson, froide et humide. C’est pourtant après elle que poussent les fleurs et les fruits.

2. Sur la réalisation des objectifs

Ce que vous pensez habituellement déterminera en grande partie ce que vous deviendrez sur le long terme.

Bruce Lee | Pensées percutantes | Sur la réalisation des objectifs

2a. La valeur des objectifs

Selon Bruce Lee, une vie réussie est une vie faite d’objectifs. Les objectifs donnent de la valeur à la vie. Ils ne doivent pas obligatoirement être atteints, ils sont avant tout là pour donner la motivation d’accomplir quelque chose.

La valeur des objectifs

Lee revient souvent sur un concept, que ce soit au niveau de l’entraînement ou de la vie en général, c’est la progression, et les objectifs sont là pour ça. Selon lui, un objectif est une destination qu’il ne faut pas forcément atteindre. Un objectif est une destination qui va permettre d’effectuer un voyage, une progression ; et c’est cela le principal.

Le but d’un objectif est avant tout d’avancer, de bouger, de progresser. Lee visait toujours le plus haut possible afin d’atteindre les meilleurs résultats dans ce qu’il entreprenait.

2b. Qualité, qualité, qualité…

Très perfectionniste, Lee accordait une importance toute particulière au mot “qualité”, qui selon lui permettait de se démarquer des autres. D’ailleurs, sa maîtrise des arts martiaux ainsi que son physique étaient clairement des exemples de son sens du travail et de la qualité.

Pensées percutantes : excellence qualité

Selon lui, on devait toujours en faire “un peu plus” lors de la réalisation d’un travail ou d’un exercice sportif. Il n’aimait pas le travail à moitié fait et recherchait la perfection dans chacun de ses gestes.

Être perfectionniste, selon lui, était une bonne chose si bien sûr on arrivait à gérer cela et faire en sorte que cela ne nous porte pas préjudice.

Encore une fois, il partait du principe que c’est dans l’accomplissement d’un travail qualitatif que résidait tout l’intérêt, et non dans sa conclusion.

2c. Déconstruire les pensées nocives

Principe basique de la philosophie du succès que Lee mettait en avant, comme beaucoup d’autres. Les pensées limitantes, ou nocives sont des entraves à notre motivation, notre créativité, et notre efficacité.

Honte découragement

Constamment conserver un haut potentiel de positivité et de surtout de constructivité dans tous vos agissements sont les clefs du succès. Le découragement, inversement se lie logiquement à un état d’esprit défaitiste.

Tous les grands changements, selon lui, ne s’opèrent pas de l’extérieur, mais de l’intérieur.

2d. Travail vs argent

Dans un souci de succès et de bonheur, Lee plaçait rigoureusement l’argent derrière le travail ; l’argent est un moyen, et non une fin en soi !

Travail heureux

Savoir savourer son travail, et relativiser l’argent sont deux obligations afin de toujours conserver un bon équilibre. Succès et bonheur ne peuvent venir que si on se focalise sur le travail et non pas sur la fortune, car celle-ci une fois acquise offre un sentiment de vide. Prendre du plaisir à travailler offre inversement un contentement de longue durée.

Conclusion

Encore une fois, tous les thèmes du livre ne sont pas abordés. Mais cela permet d’avoir un bel aperçu de sa philosophie et des concepts qui ressortent dans beaucoup de chapitres.

La philosophie de Lee présentée dans l’ouvrage Pensées percutantes est profondément individualiste, humaniste, et au final simpliste.

La crise actuelle du coronavirus nous rappelle à tous quelque chose d’important que les styles, systèmes, et doctrines tendent à diviser :
Sous le ciel, il n’y a qu’une seule famille.

Source

Pensées Percutantes : La sagesse du combattant philosophe
Le recueil philosophique de Bruce Lee. Pensées percutantes est un ouvrage unique regroupant toutes les notes du Petit Dragon. En temps que polymathe, Bruce s'est donc aussi fait connaître en temps que philosophe, en plus d'acteur, sportif, et professeur d'arts martiaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.