1

Faisons connaissance avec Brian Bouland, combattant de MMA

Nous rencontrons Brian Bouland, un combattant de MMA professionnel.
Après s’être présenté, Brian Bouland va nous raconter son parcours aux Cage Warriors et nous parler de sa team Red Kings.
Dans un second temps, il va nous parler de ses entraînements et nous donner ses conseils de combattant.
Enfin, il va nous donner son avis sur certains combattants de l’UFC.
Bonne lecture avec Brian Bouland !

Faisons connaissance avec Brian Bouland, combattant MMA

Bonjour Brian Bouland, comment vas-tu ?

En forme, malgré la drôle de période que nous traversons. Je maintiens un bon rythme de vie et je profite de ma famille, de mes enfants.

À quel âge as-tu commencé les arts martiaux et les sports de combat ? Et pourquoi ? 

Enfant, j’ai fait quelques années de karaté shotokan. Puis à l’adolescence, j’ai débuté le taïdo, un dérivé de l’aïkido. Je voulais savoir me défendre de manière non-violente. Je suis arrivé en France et vers 19 ans, suite à quelques situations stressantes j’ai souhaité reprendre la self defense. J’ai commencé le Jeet Kune Do, l’Art martial de Bruce Lee, qui comprenait plusieurs disciplines: la self defense, le Jun fan kick boxing et le kali escrima. Nous avions aussi un cours bonus de grappling le dimanche. J’ai accroché finalement au kick boxing et au grappling. De plus, j’étais tellement angoissé de la violence que j’ai commencé à regarder des combats libre pour m’insensibiliser. Puis j’ai suivi les premiers the Ultimate fighter. En quelques mois j’étais accroc et je m’entraînais 5 à 8 fois/semaine.

Peux-tu nous raconter ton parcours et ta carrière ?

J’ai commencé mes compétitions dans le sud de la France, je finissais 1er à l’Open de France et aux championnats régionaux. Puis j’ai rejoint la Belgique où j’ai beaucoup combattu en grappling. J’avais peu d’opportunité en MMA et j’ai dû combattre 3 fois en 5 ans…

Je suis finalement parti en Californie pour tâter un peu le haut niveau et je me suis rendu compte qu’il était atteignable. Il y a 5 ans j’ai décidé de quitter le club et le coach où j’étais et qui m’empêchait d’évoluer, et de créer ma propre structure d’entraînement. Depuis j’ai combattu 3 fois plus dans le même laps de temps. En 2017 je signe un contrat de 5 combats avec le Cage Warriors, je gagne mes 2 premiers combats par KO mais échoue lors du combat pour la ceinture. Je me remets alors en route pour le titre et signe un 2ème contrat en 2019.

Brian Bouland

Peux-tu nous parler de ta team Red Kings et de Chris Genachte ?

La team Red Kings a été créé il y a 5 ans avec deux partenaires d’entraînement. Je souhaitais créer les mêmes conditions d’entraînements que l’on avait pu avoir en Californie: entraînements par catégorie de poids, beaucoup de sparring à thème, beaucoup de drills. Nous avons quitté notre ancien club, acheté des tatamis en Hollande et loué un garage. Puis d’autres compétiteurs nous ont rejoints.

J’ai demandé à Chris, que je ne connaissais que via son blog, de prendre en charge le head coaching et le management. Enfin nous avons rejoint le XTC de Mimoun. J’ai eu un bon feeling avec Chris. Je souhaitais trouver un coach dans l’analyse avec un regard neuf. Je ne voulais pas d’un coach étouffé dans ces propres croyances et ces regrets du compétiteur qu’il n’a pas été. Chris a métamorphosé la team en y ajoutant une dimension internationale et un professionnalisme.

Brian Bouland et Chris Genachte

Peux-tu nous raconter ton premier combat chez les pros ? Quelles ont été les principales différences avec le niveau amateur ?

Mon premier combat amateur était contre un pro qui s’était déclassé… j’ai pris un gros knock down. Puis j’ai survécu ahah. J’ai tout de même fini le combat en mount sur lui. 1h après je faisais un deuxième combat contre un amateur confirmé qui a eu une très belle carrière pro. Je finissais dans une guillotine puis un triangle dans les premières secondes… finalement je m’extirpais et gagnais par clé de cheville.

Quel est pour l’instant ton meilleur souvenir dans ta carrière ?

Toutes mes victoires et préparations de combat ont été de très bons souvenirs. Je pense que ma victoire contre Kris Edwards a été un grand moment d’émotions. Je revenais de ma lourde défaite pour la ceinture à Anvers et souhaitais revenir rapidement dans la course et KE était sur une belle lancée de 4 victoires au CW. Le combat a été très dure après m’être cassé la main au 1er round, mais j’ai su passer à travers l’adversité et l’emporter. 

Ton pire souvenir ?

Ma dernière défaite a été très dur à digérer et très frustrante. Je crois que c’était mon pire souvenir que d’être face à un adversaire qui bloquait le combat à la cage et refusait l’affrontement. Cependant, je tente de retirer toujours le positif de mes défaites et de les prendre comme un message que l’on m’envoie pour réajuster. Je reste complètement focus sur mes objectifs de ceinture.

Quels sont tes points forts ?

Je pense que je suis quelqu’un avec de bonnes connaissances techniques et stratégiques. Je suis constamment à travailler pour corriger mes faiblesses et améliorer mes points forts. 

Brian Bouland, peux-tu nous raconter comment se déroule une de tes semaines d’entraînement ?

Je m’entraîne en général 2x par jour 5 jours/semaine. Mon premier entraînement à lieu vers 9h30 puis le 2ème à 14h. Je dépose mon ou mes garçons à 8h30 et le ou les récupère vers 16h. Le soir je regarde 1 ou 2 combats de MMA ou lutte, je me focalise sur la dynamique des combats et la technique. Et je travaille sur le montage de mes vidéos youtube.

Brian Bouland

Peux-tu nous donner des conseils pour optimiser son alimentation ? À quoi ressemblent tes repas ?

Le meilleur conseil que je donnerais c’est la simplicité du repas. Je garde en tête mon ratio d’apport des macronutriments. Je veille aussi à avoir un frigo toujours bien rempli d’aliments adaptés et simples à cuisiner.

Des conseils à donner pour s’entraîner à la maison ?

Je fais actuellement 80% de mes entraînements à la maison. Et je donne des cours de MMA en ligne avec pour concept le drill de techniques. Je pense que le drill est sûrement le meilleur entraînement dans cette période étrange. On peut travailler sur des mouvements connus, et les répéter à la perfection, mais aussi sur de nouveaux mouvements peu familiers ou difficiles à exécuter.

Tu combats principalement en bantamweights. Que penses-tu de cette catégorie à l’UFC ?

J’adore cette catégorie, tous les combattants du roster sont extrêmement forts, rapides et endurants. 

Selon toi, qui est le plus grand combattant de MMA de tous les temps ? Pourquoi?

Je pense que c’est et ça restera Conor McGregor. Il a révolutionné le jeu, influencé nombre de combattants et fait découvrir le sport à très grande échelle. Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, il a complètement rebattu les cartes et restera dans l’histoire pendant des décennies.

Un petit top 5 pound for pound ? Avec un petit mot sur chacun d’eux ?

1. Jon Jones. est pour moi le n°1. Il est excellent dans tous les domaines et a fait face à toutes les oppositions de style.

2. Conor McGregor. Il a su imposer ses dynamiques de combat à tous les profils en développant un style libre qui s’appuie sur de solides bases de boxe anglaise.

3. Georges Saint-Pierre. Le karatéka lutteur. J’aime sa stratégie d’efficacité pour la victoire. Il a approché le MMA comme un sport.

4. Fedor Emelianenko. Ultra complet. Une légende vivante. J’adore son regard vide en début de combat.

5. Dominick Cruz. Il a été un véritable casse-tête pendant des années en s’influençant de la boxe anglaise. Sa lutte réactive est déconcertante.

Si tu avais le droit d’affronter trois combattants de l’UFC. Tu choisirais qui ? Et pourquoi ?

Dominick Cruz. Ce serait une consécration de faire d’une de mes idoles, un de mes rivaux.

Conor Mc Gregor pour mettre la famille à l’abri. Red panty night!

Et Cory Sandhagen actuellement, j’adore son style de combat.

Que comptes-tu faire après ta carrière en MMA ? Une reconversion en tant que commentateur comme tu l’as déjà fait pour eleven sport ?

Je ne sais pas encore. Je garderais toujours un pied dans le MMA mais j’aimerais me tourner dans le monde des affaires. Monter quelques entreprises, investir, etc.

Quels conseils donnerais-tu à un jeune qui aimerait évoluer à très haut niveau ?

Croire en ses rêves. Bien s’entourer. S’entraîner régulièrement et viser le plus haut possible.

Quels sont tes prochains objectifs ?

Mon prochain objectif est d’obtenir une solide victoire au Cage Warriors, effacer ma dernière déconvenue et prendre cette ceinture.

Un dernier mot ?

Merci pour cette chouette interview. J’espère avoir donné un max d’informations pour nos lecteurs et n’hésitez pas à me retrouver sur les réseaux sociaux pour échanger. À bientôt.

Conclusion

Merci Brian Bouland pour cette interview. J’espère que tes réponses vont inspirer de nombreux passionnés.
Je te souhaite bonne chance pour rebondir après ta défaite et obtenir cette ceinture aux Cage Warriors. Avec ta mentalité et ton acharnement, tu as toutes les armes qu’il faut pour aller la chercher !
Bonne continuation Brian Bouland !

Je vais finir par une citation de Larry Bird, une légende du Basket Ball, ” Un gagnant est une personne qui a identifié ses talents, a travaillé avec acharnement pour les développer, et a utilisé lesdites capacités afin d’accomplir ses objectifs.”

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.