0

Questions à Benoît Saint-Denis, l’un des prodiges du MMA français

L’UFC Paris approche à grand pas ! Le 3 septembre 2022 à l’Accor Arena aura lieu la première soirée UFC en France.
Les Français seront nombreux pour cet évènement. Ciryl Gane, Nassourdine Imavov, Taylor Lapilus, Zarah Fairn et Benoît Saint-Denis seront présents sur cette carte.

Nous avons eu la chance de poser quelques questions à Benoît Saint-Denis avant son combat afin de mieux le connaître.
Il va nous raconter ainsi son parcours, nous donner ses conseils pour réussir dans les sports de combat. Il va également nous donner son avis sur des combattants UFC et son pronostic pour le choc de cette fin d’année Charles Oliveira VS Islam Makhachev.

Bonne lecture !

Peux-tu nous raconter rapidement ce que tu faisais avant d’être athlète de haut niveau ?

Avant d’être combattant professionnel de MMA, j’étais SAS Français. C’est-à-dire membre des forces spéciales de l’armée de terre française au sein du premier RPIMa.

Quels conseils donnerais-tu à un jeune qui aimerait tout comme toi évoluer à très haut niveau ?

Mes conseils pour un jeune seraient, de bien s’entourer, de trouver des coachs et sparrings de qualité.
Il faut être rigoureux et discipliné à l’entraînement. Et bien sûr, être assidu et régulier.

Selon toi qui est le meilleur combattant de MMA de tous les temps ? Pourquoi ?

Il y a eu des combattants de MMA très forts par période. Le fait qu’il y ait autant de catégories de poids rend difficile de nommer une seule personne en haut de ce classement. On peut être le meilleur de son temps mais on ne peut pas être le meilleur de tous les temps.
Par exemple on ne saura jamais si Fedor à son prime aurait battu Cormier à son prime.

Peux-tu nous donner ton top 5 pound for pound en MMA ?

Il y a Fedor Emelianenko qui est le premier poids lourd à être vraiment complet. Bonne lutte, bon pieds poings et bon sol. Il l’a prouvé à maintes reprises en restant invaincu une dizaine d’années.

Ensuite Daniel Cormier, très solide. L’exemple même du combattant trapu avec une bonne lutte et une bonne anglaise. Ce qu’on retrouve beaucoup aux États-Unis.

J’aime beaucoup Georges Saint-Pierre. Un combattant très complet et athlétique.

Puis Khabib Nurmagomedov, il a cette capacité à contrôler un combat en imposant un rythme en lutte insoutenable pour ses adversaires.

Et enfin j’aime beaucoup José Aldo.

Si tu avais le droit d’affronter trois combattants de l’UFC. Tu choisirais qui ? Pourquoi ?

Si je pouvais affronter trois combattants, je choisirais d’abord Khabib. Il est encore jeune et plus ou moins dans le circuit.

J’aurais aimé affronter GSP parce qu’il est ultra complet. J’aurais attendu quelques années afin d’avoir plus tard dans ma carrière un physique plus adapté pour les welterweights.

Si j’étais plus léger, affronter José Aldo aurait été incroyable, j’ai beaucoup de respect pour lui.

Enfin, j’aurais vraiment aimé combattre Rafael Dos Anjos, je me suis entraîné avec lui à la Nova Uniao. Il a un parcours de vie et une carrière incroyable.

Quelles sont les valeurs les plus importantes pour être combattant de haut niveau ?

Il faut s’entraîner dur mais intelligemment. Savoir quand se reposer et quand s’entraîner. Respecter son entourage et les gens qui travaillent avec nous. Il faut rester humble dans ce sport car il faut toujours se remettre en question.
Enfin, le mental est décisif dans ce sport, il faut être capable de perdre des échanges ou des rounds mais de revenir après.

Comment as-tu rencontrer ton coach Daniel Woirin ?

Daniel Woirin est mon head coach depuis 3 ans. Je l’ai rencontré en 2019 aux sélections du Venum Training Camp. Il m’avait sélectionné pour faire partie de l’équipe. On a commencé l’aventure par une série de victoires qui a pu nous amener par la suite à l’UFC.

Oliveira VS Makachev est officiel. Que penses-tu de ce combat ? Un prono ?

C’est un combat dur à pronostiquer. Oliveira a un très bon sol mais c’est le cas aussi de Makhachev. Aura-t-il la capacité de maintenir Oliveira au sol et de faire la serpillère avec lui comme il l’a fait avec les autres ? Est-ce qu’il pourra imposer un rythme aussi élevé face à Oliveira ? On verra…. Charles a beaucoup d’armes à disposition, un très bon pieds-poing et un très bon sol. Le facteur lutte va être décisif pour Makhachev.

Quand je vois les côtes de paris, je trouve qu’ils manquent de respect à Oliveira.
Je miserais quand même sur Oliveira, il a les capacités de remporter ce combat.

Conclusion

Merci Benoît Saint-Denis pour cette petite interview. Nous te souhaitons bonne chance pour ton combat contre Gabriel Miranda lors de cet UFC Paris ! Merci de représenter la France avec les autres combattants !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.