0

Gennady Golovkin : Le kazakh invaincu

Qui est Gennady Golovkin ?

Gennady Golovkin surnommé GGG est un boxeur professionnel kazakh. Il est considéré comme le meilleur poids moyen du monde par de nombreux magazines. On le surnomme le spécialiste du KO, en effet en 40 combats il a réussi à faire 34 KO.

Gennady Golovkin Le kazakh invaincu

CIRCUIT DE 23 MINUTES

Gratuit

Sans matériel

À faire chez soi

Ebook

Programme PDF

Vidéo

Nous vous promettons de ne pas utiliser votre adresse email à mauvais escient.

Une enfance douloureuse

Gennady est né en avril 1982 au Kazakhstan, son père était mineur de charbon et sa mère, une Coréenne, était assistante dans un laboratoire de chimie.

GGG grandit avec deux frères ainés, Sergey et Vadim et un frère jumeau, Max.

Ses deux grands frères l’encourage à commencer la boxe quand il a 8 ans.

C’est à ce moment que Sergey et Vadim rejoignent l’armée soviétique. Ils n’en reviendront jamais. Aucun détail n’a été donné à la famille et ils n’ont pas eu d’enterrement.

C’est une période extrêmement difficile pour Gennady. Il déclare « Après la chute de l’URSS, le pays a sombré dans une importante crise sociale et économique, la boxe était un moyen d’exprimer cette douleur ».

Un parcours hors norme

Ses combats en amateur

Si vous cherchez un boxeur avec une carrière plus qu’incroyable, ne cherchez plus, Golovkin est là.

Après un titre de champion du monde en junior en 2000 et de champion du monde senior en 2003, il réussit a obtenir la médaille d’argent aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2004.

Pour conclure sa carrière en amateur, il gagne le titre de champion du monde et termine également sur un record exceptionnel de 345 victoires pour seulement 5 défaites.

Le roi de la catégorie des poids moyens

En 2006, Gennady Golovkin signe un contrat professionnel avec l’Universum Box Promotion puis il s’installe en Allemagne. Ses débuts sont impressionnants, 18 victoires dont 15 par KO. Il bat ainsi par KO en Août 2010 Milton Nunez et devient champion du monde WBA par intérim.

Plus tard il signe avec K2 pour aller s’entraîner en Californie. En septembre 2012 il affronte le polonais Grzegorz Proksa qui à un palmarès de 28 combats (dont 21 par KO) pour 1 défaite. GGG inflige le premier KO de la carrière du polonais.

Les combats se suivent et se ressemblent, Golovkin bat les meilleurs de sa discipline.

C’est un boxeur très technique et agressif qui va toujours de l’avant. Beaucoup le compare à Julio Cesar Chavez, un boxeur mexicain légendaire, champion du monde dans 3 catégories mais aussi invincible durant 89 combats.

Après une série de 29 victoires consécutives, le Kazakh devient Super champion.

Il va défendre son titre, adversaire après adversaire, en passant de Daniel Geale jusqu’à David Lemieux, sans oublier Dominic Wade.

En battant ce dernier, il unifie les titres de champion du monde des fédérations WBA, WBC, IBF et IBO.

Il est donc sur une série de 38 victoires dont 34 par KO.

La suite de sa carrière

 Le 18 mars 2017, Gennady a battu l’américain Daniel Jacobs surnommé l’homme miracle en raison de sa guérison du cancer.

C’était un véritable challenge car Daniel comptabilisait à cette époque 33 combats, avec 32 victoires dont 29 KO.

Mais Golovkin ne compte pas s’arrêter là. Il souhaite plus que tout obtenir la ceinture WBO, la seule qui lui manque actuellement, détenue par Billy Joe Saunders (23 combats, 23 victoires).

Le 16 septembre 2017, le combat a lieu contre Canelo Alvarez ( qui n’a connu la défaite qu’une seule fois contre Mayweather). Et pour la première fois, Golovkin ne remporte pas ce combat, qui se finit par une égalité. La revanche est prévue le 15 septembre 2018. Malheureusement pour GGG, il s’incline par décision majoritaire et perd ses titres WBA et WBC. C’est la première défaite de Gennady Golovkin.

Un homme sans peur

Gennady Golovkin l’intrépide

Alors qu’il était encore enfant, Gennady Golovkin et ses frères s’amusaient à provoquer des adultes dans la rue, allant parfois jusqu’à la bagarre.

Il n’avait peur de rien ni de personne, en effet quand on lui demande s’il a déjà été effrayé, il répond «  peut être il y a 25 ans , peut être quand je traversais la rue pour aller à l’école, mais pas pour aller la salle ».

Malgré son palmarès exceptionnel il ne se considère pas comme un surhomme. Il dit « Je suis un homme simple, je n’ai rien de spécial. La boxe c’est très facile, très classique. Tout le monde a deux mains et deux jambes. »

Aujourd’hui encore beaucoup de boxeurs craignent le kazakh, par exemple c’est le cas de l’américain Floyd Mayweather ( 49 combats, 49 victoires ) qui a tout fait pour l’éviter. Gennady avait pourtant dit qu’il pouvait perdre le poids nécessaire pour boxer dans la catégorie de l’américain.

Ces deux hommes ont des styles de vie opposés dans le monde de la boxe. Sans dénigrer l’incroyable talent de Floyd, il choisit intelligemment ses adversaires, souvent peu susceptibles de l’inquiéter pour son titre. De plus, son style bling-bling et ses écarts de conduite le différencient complètement de Golovkin. Ce dernier n’est pas connu pour ses frasques ou ses démonstrations de richesse. Malheureusement le combat entre ces deux hommes n’aura jamais lieu.

La famille, son moteur de réussite

Gennady a toujours été proche de sa famille. Quand il commence la boxe avec son frère jumeau Max, ils se promettent alors de ne jamais s’affronter. C’est ainsi que lors des Jeux Olympiques en 2004, les deux frères se retrouvent en finale. Max déclare forfait et permet ainsi à GGG de remporter la médaille d’argent à Athènes.

La mort de son père en 2014 l’a beaucoup affecté. C’est pourquoi il fait une pause dans sa carrière afin de repartir au Kazakhstan pour retrouver de sa famille.

Golovkin est ensuite parti s’installer en Californie avec sa femme et ils ont eu un fils, Vadim, en hommage à son frère.

Son camp d’entrainement se situe à proximité de l’école de son fils, et il adore l’endroit où il vit.

Jouer avec son fils et passer du temps avec sa famille est essentiel pour ce boxeur qui n’a jamais connu de KO en 386 combats.

Terminons par une citation de Mike Tyson qui me semble adapté pour Gennady Golovkin. «  Je préfère être le premier et n’avoir rien dans les poches plutôt que riche et avoir la deuxième place. »

Dis-moi ce que tu en penses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.