0

Cécilia Braekhus La Meilleure Boxeuse Du Monde

Qui est Cécilia Braekhus ?

Cécilia Braekhus surnommée la Première Dame est une boxeuse norvégienne invaincue en boxe anglaise. Elle combat dans la catégorie des poids welters et détient toutes les ceintures mondiales. C’est-à-dire, les titres WBA, WBO, WBC et IBF. C’est extrêmement rare pour un boxeur de les réunir. Son palmarès de 31 combats pour 31 victoires en professionnelle nous montre son talent et son invulnérabilité.

Cecilia Braekhus

KNOCKOUT PROGRAM

Voulez-vous un Ebook et un programme d’entraînement accompagné d’une vidéo ? GRATUITEMENT bien sûr 🙂

Si vous désirez un programme de 23 minutes combinant musculation, cardio et souplesse, c’est ici :

Enfance difficile

Cécilia est née en Colombie en 1981, mais part à l’âge de deux ans en Norvège après la mort de ses parents. Là-bas, elle est adoptée dans une famille norvégienne. C’est une période difficile pour ceux qui immigrent dans ce pays. En effet vers la fin des années 1970, les immigrés sont trop nombreux, de ce fait le pays décide de bloquer l’immigration, car il est impossible pour les nouveaux arrivants de trouver du travail et un logement. Cécilia arrive dans le pays donc dans un contexte compliqué. De plus, sa couleur de peau n’est pas courante dans ce pays habitué principalement à une immigration d’Europe de l’est.

Cécilia Braekhus n’a qu’une passion, c’est la boxe. Malheureusement, la Norvège interdit la boxe professionnelle dès le début des années 1980, c’est la “knock out law” interdisant n’importe quel sport dont la victoire peut se finir par un KO. Tout pratiquant n’obéissant pas à la loi risque trois mois de prison.

Ainsi notre future championne sort par la fenêtre de sa chambre située au quatrième étage pour aller s’entraîner en secret. Il en faut du courage pour braver les interdits et surtout sortir du quatrième étage. Mais heureusement qu’elle l’a fait, cela nous permet d’assister aujourd’hui aux combats de l’une des meilleures boxeuses du monde. Elle commence alors le kickboxing à l’âge de 14 ans, ce sont les prémices d’une formidable carrière à venir.

Carrière au sommet

En amateur

La première dame remporte en kickboxing, le championnat européen et mondial amateur chez les moins de 65 kilos. Après ce triomphe, elle se dirige vers la boxe anglaise, elle qui est si douée avec ses poings.

À 24 ans, c’est son début de carrière en amateur. Elle remporte la médaille d’argent au championnat européen, elle est battue par Vinni Skovgaard, une championne de boxe danoise ayant détenu la ceinture WBC. En 2005 elle remporte le championnat norvégien puis celui d’Europe. Elle obtient également la médaille d’argent aux championnats du monde. Finalement, elle finit sa carrière amateur avec 75 victoires pour seulement 5 défaites .

En professionnel

Cecilia Braekhus et Ulli Wegner

Cecilia Braekhus et Ulli Wegner

Le 20 janvier 2007 signe le début de sa carrière professionnelle. Cécilia Braekhus bat toutes ses adversaires et impressionne beaucoup de monde notamment ses futures adversaires. Que ce soit en Suisse, en Belgique, en Allemagne ou en Finlande personne ne lui résiste.

En 2008 elle déménage à Berlin pour s’entraîner et donner un style allemand à sa boxe, c’est-à-dire un entraînement basé principalement sur la condition physique et sur la défense. Elle va continuer sa carrière dans l’équipe de Wilfried Sauerland, un promoteur de boxe allemand qui développe fortement la boxe anglaise dans son pays. Il a notamment entraîné Graciano Rochigianni, un ancien champion du monde IBF.  Elle va s’entraîner avec Ulli Wegner, un proche de Sauerland, qui est un ancien boxeur reconverti en coach. Il a été entraîneur national de la DABV (Association allemande de boxe amateur). Wegner est impatient de prendre sous son aile la Norvégienne, il déclare ” Je suis vraiment impatient d’entraîner une athlète féminine, elle a compris ce qu’il faut pour être une championne du monde.” Une forte amitié et cohésion naît entre le coach et la boxeuse, Cécilia dit de lui ” Il a l’air très strict à la télévision, mais si vous le rencontrez en personne, c’est un homme très gentil, un vrai monsieur. C’est génial de travailler avec lui. “

Elle gagne alors tous ses combats dans les autres pays, mais ce qu’elle veut plus que tout c’est se battre dans son pays et pour son pays, la Norvège. Mais comme vous le savez, son pays interdit la pratique de la boxe professionnelle sur son territoire. Elle fait donc l’essentiel de ses combats professionnels en Allemagne et au Danemark.

Nouvelle équipe, nouvelles victoires

Cecilia Braekhus et Johnathon Banks

Cecilia Braekhus et Johnathon Banks

En 2015 elle quitte l’équipe de Sauerland et rejoint l’équipe de Wladimir Klitshko, K2. Elle va être entraînée par Johnathon Banks, l’entraîneur de Wladimir Klitshko. Banks qui a été entraîné lui-même par Emmanuel Steward, le coach de Lennox Lewis et Thomas Hearns. La championne aime beaucoup s’entraîner avec Banks car il privilégie les entraînements principalement sur la boxe et moins sur la condition physique contrairement aux exercices de ses anciens coachs en Allemagne. Elle dit ” Travailler avec Johnathon a été génial, il m’a vraiment aidé à me détendre sans perdre ma défense.”

 

Combattre pour la Norvège et sa famille

L’année 2016 est une année très importante pour notre championne. Elle peut enfin combattre dans son pays, la Norvège, qui a levé l’interdiction des matchs de boxe professionnels notamment grâce à la Première ministre norvégienne, Erna Solberg, et aux performances de Cécilia. Elle affronte la Française, Anne Sophie Mathis. Cette dernière a battu Holly Holm, de plus son taux de KO est impressionnant avec 22 KO sur 26 victoires. Les deux femmes se dont déjà affronté et Braekhus avait gagné sur décision unanime. Cette fois-ci, la revanche va avoir lieu en Norvège avec tout son public et sa famille derrière elle. Hors de question de mettre fin à son règne.

Malgré une première victoire difficile en 2012 contre la Française, deux rounds suffisent pour mettre KO Mathis devant sa famille et son public venu en masse pour soutenir leur championne. En juin 2017, Cécilia Braekhus conserve à nouveau ses titres contre la championne argentine Erica Farias. Cela fait plus de huit ans que Braekhus conserve ses titres. C’est une énorme performance, car la boxe féminine connaît une popularité grandissante depuis une dizaine d’années et la concurrence devient de plus en plus rude avec l’arrivée de nouvelles prétendantes aux titres.

Cecilia Braekhus et sa maman

Cecilia Braekhus et sa maman

Sa famille et notamment sa mère sont très présentes autour de la championne. Par exemple, sa mère a déjà dirigé son camp d’entraînement en amont de ses futurs combats. Les deux femmes sont très proches l’une de l’autre, sa maman tient à tout prix à la protéger et à la conseiller le plus possible. Voici ce que dit la championne à propos d’elle ” Ma mère me dit les mêmes choses que quand j’avais 10 ans, et j’essaie de lui dire que je suis plus âgée maintenant, je suis championne du monde, j’ai ma propre compagnie.”

Enfin, Cécilia est fière d’avoir sa famille, ses amis et le public norvégien toujours auprès d’elle. Ils sont une véritable source de motivation pour la championne qui a passé sa vie sur les rings en ne connaissant que la victoire.

Conclusion

Cécilia Braekhus est une formidable championne qui est invaincue en professionnelle. En ayant toutes les plus grandes ceintures mondiales, elle rejoint le cercle très fermé des boxeurs qui ont obtenu simultanément les quatre ceintures. Seulement trois boxeurs de légendes ont fait aussi bien, Bernard Hopkins, Jermain Taylor et Terence Crawford.

Cette championne est fortement soutenue dans son pays d’adoption et par sa famille, nul doute qu’elle va continuer à enchaîner les victoires pour repousser toujours plus loin son record.

Je vais terminer par une citation de Mohamed Ali pour résumer notre championne en quelques mots “Celui qui n’a pas le courage de prendre des risques n’accomplira jamais rien dans sa vie.”

Dis-moi ce que tu en penses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.