1

Faisons connaissance avec Eva Dourthe

Nous rencontrons Eva Dourthe, une combattante de MMA qui est coachée notamment par Peter Ligier. Eva va nous raconter son parcours, ses combats, ses entraînements et ses rencontres.
Enfin, Eva Dourthe va nous raconter ses objectifs et ses conseils pour progresser dans les sports de combat.

Bonne lecture !

Interview d'Eva Dourthe : Combattante MMA

Bonjour Eva Dourthe, comment vas-tu ?

Bonjour Brandon, tout va très bien merci ?

À quel âge as-tu commencé les arts martiaux et les sports de combat ? Et pourquoi ?

J’ai commencé à l’âge de 6 ans par du judo pendant 17 ans, parce que mon frère en faisait donc j’ai voulu faire comme lui.

Ensuite j’ai fait 5 ans de rugby. J’ai découvert ce sport par l’intermédiaire de mon travail et j’ai tout de suite adoré, un sport de combat collectif avec de bonnes valeurs et un bon état d’esprit. Pendant ces 5 ans j’ai fait un peu de boxe anglaise et du Jiu-Jitsu brésilien car dans le rugby il me manquait tout de même un petit truc.

Suite à une mutation en région parisienne, j’ai tout arrêté et je me suis mise au MMA, c’est un sport qui m’a toujours fasciné et j’ai voulu essayer et cela fait maintenant 2 ans et demi environ. Et je peux vous dire que j’ai eu un gros coup de foudre pour ce sport. Il n’y a même pas assez de jours dans la semaine pour les entraînements ahah.

Peux-tu nous raconter ton parcours et ta carrière ?

Comme je l’ai expliqué, c’est suite à une mutation dans mon travail que j’ai du quitter la région toulonnaise pour me retrouver à Fontainebleau, dans le sud de Paris. N’ayant pas envie de retrouver une équipe de rugby, j’ai voulu essayer le MMA parce que c’était un sport qui m’avait toujours fasciné et auparavant je me pensais incapable de faire ça. Mais là, j’ai voulu sauter le pas. J’ai donc cherché un club et c’est vraiment par hasard que je me suis retrouvée dans le club de Johnny Frachey.

C’est au bout de 4 mois d’entraînement que mon coach m’a donc proposé de signer un contrat professionnel pour combattre deux mois après en Ukraine avec l’organisation WWFC. Sincèrement je ne mesurais pas l’ampleur, pour moi j’allais juste faire un combat de MMA, comme j’ai pu faire des compétitions de judo, et comme je suis compétitrice et que j’avais envie de savoir ce que je valais, j’ai accepté.

J’ai donc fait et gagné mon premier combat, quelles sensations de folies ! Jamais je n’avais ressenti tout ça ! À la fin je me suis dit que j’en voulais encore ! J’ai donc fait un deuxième combat avec le WWFC où j’ai gagné.

Troisième combat à l’European Beatdown, également gagné et ensuite quatrième combat au Cage Warriors où j’ai malheureusement perdu. Malgré cette défaite, j’ai eu l’honneur de combattre pour la première ceinture féminine à l’EBD que j’ai remporté. On m’a donc proposé pour mon sixième combat, d’aller chercher la ceinture en Ukraine au WWFC où j’ai perdu à la décision partagée.

Eva Dourthe contre Aygul Abduvakhid

Tu es professeur de sport dans la Marine, un petit mot sur ton métier ?

Oui voilà, mon rôle principal est de maintenir ou de développer la condition physique des militaires, dans n’importe quel contexte. Mais cela peut varier suivant les affectations.

Aujourd’hui je suis au Centre National des Sports de la Défense, où je forme majoritairement les futurs professeurs d’éducation physique militaire et sportive dans le domaine des sports de combat. Mes journées sont extrêmement variées, si j’ai des cours toute la matinée, je me lève très tôt pour aller faire ma prépa physique ou sinon je la fais durant la matinée. Ensuite l’après-midi, soit je donne des cours, soit je vais aider des collègues soit je reste à mon bureau faire des papiers. Ce qui est bien avec ce métier, c’est qu’il n’y a pas de routine. Chaque journée est différente.
Puis après le boulot, à 17h30 je goûte (TRÈS IMPORTANT !!?) avant de me préparer pour aller à l’entraînement.

Quel est le combat que tu as fait dont tu es le plus fière ? Pourquoi ?

C’est mon troisième, contre Mellony Geugjes car elle avait un gros palmarès en pieds poings et que ce n’est pas mon domaine. C’était un gros challenge pour moi, et je voulais me prouver que j’en étais capable.

Eva Dourthe après sa victoire face à Mellony Guegjes.

Comment as-tu réagi après ta première défaite lors des Cage Warriors contre Cory Mckeena ?

Sur le coup je n’ai pas vraiment réalisé que j’avais perdu, c’est la semaine qui a suivi qui a été dure ! Grosse remise en question, ça m’a encore plus donné la rage ! Cette défaite m’a permis de changer et de peaufiner certains trucs dans certains domaines et d’avoir un état d’esprit différent. Je pense vraiment que si j’avais gagné ce combat, je ne me serais pas posée autant de questions. Donc pour moi ce combat a été une étape.

Tout comme une certaine Ronda Rousey, tu es une experte de Judo. Que penses-tu de cette combattante ?

Pour tout te dire, cette combattante m’a fait rêver. J’ai vraiment admiré cette combattante. D’une part, parce que m’identifiais à elle et d’une autre parce qu’elle avait une détermination et une rage de fou dans la cage.

Avec du recul, je n’ai plus cette admiration pour elle, cependant je suis convaincue que si le MMA féminin est si développé dans le monde, c’est en partie grâce à elle, alors merci Ronda !

Tu as donc un gros passé en Judo. Comment s’est passée la transition avec les phases de striking ?  

La transition s’est passé relativement bien. En fait, lorsque j’étais petite je voulais faire de la boxe anglaise mais mes parents n’ont jamais voulu. Donc quand j’ai pu essayer et en faire, j’ai tout de suite adoré, bon par contre avec les jambes c’est autre chose ahah.

Comment as-tu adapté tes techniques de Judo pour le MMA ( sachant qu’il n’y a pas de kimono) ?

Au début c’était très compliqué, j’avais de mauvais réflexes, mais j’ai beaucoup travaillé avec Johnny pour essayer de “gommer” les parasites en faisant des drills.

Peux-tu nous raconter comment se passe une de tes semaines d’entraînement ?

Alors je m’entraîne 6 jours sur 7, tous les matins ! Sauf le samedi, je fais ma prépa physique et le soir, un entraînement spécifique au MMA (du lundi au samedi).

Entraînements d’Eva Dourthe

Tu es une passionnée de nutrition. Peux-tu nous parler de ton alimentation ?

Oui c’est vrai ?, mais pour autant je suis très gourmande et j’aime la bonne nourriture donc jamais de fast food ! Je limite également au maximum le gluten et le lait de vache. J’essaie de manger au maximum des produits non transformés (légumes, viande blanche et poisson, amandes…) sinon je mange de tout. Mais je m’autorise des écarts tout de même !

As-tu un modèle d’inspiration ?

Oui, en femme j’aime beaucoup Cris Cyborg, pour moi c’est une acharnée du travail, une perfectionniste qui ne recule devant rien !

En homme, GSP (même s’il a pris sa retraite). Ce mec me passionne, comment il a débuté, évolué et comment il appréhendait ses combats. C’est un grand homme !

À quoi tu penses quand tu rentres dans l’octogone pour combattre ton adversaire ?

Alors dans même tête j’ai deux voix. J’ai mon moi qui me dit ” c’est Elle ou Moi “, et là la rage monte !

J’ai une autre voix qui résonne également et qui me dit ” Donne tout pour ne pas avoir de regrets. LE moment tant attendu et préparé est MAINTENANT alors fais-toi plaisir ! “

Peux-tu nous parler de ton staff et de tes coéquipiers ? Un petit mot sur Peter Ligier et Johnny Frachey ?

Mon staff est très compétent et très attentionné envers moi concernant mes besoins. Il est important d’être bien entouré pour bien avancer en toute confiance. Mes coéquipiers sont fantastiques, ils me soutiennent, me donnent du fil à retordre durant les entraînements, mais dans un état d’esprit sain. On est une famille.

Johnny Frachey m’a beaucoup apporté, sur le plan technique, dans la préparation des combats, la façon de les appréhender… Cependant il a quitté le club depuis début février, ça a fait un grand vide, mais il m’a donné les billes en main pour que je sois une combattante MMA

Peter Ligier.. Aahh mon BaDaZz ! Il est unique et extraordinaire avec un état d’esprit hors du commun ! Il m’a coaché à chaque combat, des liens fort se sont créés entre nous. C’est un exemple pour moi, il est comme mon grand frère.

Renforcement musculaire avec Eva Dourthe

Eva Dourthe, selon toi, qui est le plus grand combattant de MMA de tous les temps ?

Cris Cyborg bien sûr !

En MMA, tu penses qu’il vaut mieux être plus à l’aise en striking ou en grappling ?

Plus en striking je pense, car on peut maintenir son adversaire à distance et si ça va au sol, soit on peut vite se relever ou bloquer une soumission par exemple jusqu’à tant que l’arbitre relève. Enfin tout ceci reste théorique.

Selon toi, quelles sont les différences entre le MMA masculin et féminin ? ( Techniquement ? Agressivité ? Mental ? …..)

Je trouve que les femmes sont plus précises dans les techniques, car elles ont moins de force, mais elle en maîtrisent moins que les hommes.

Les femmes sont aussi moins chochotte (je sens qu’il y en a qui vont râler en lisant ça ahah).

Côté mental, je pense que c’est relativement pareil, pour faire ce sport extrêmement exigent il faut énormément de mental.

L’UFC est ton objectif ultime ?

Oui on peut dire ça, après le Bellator m’irait très bien aussi ?.

Quel conseil donnerais-tu à un jeune qui aimerait tout comme toi, combattre dans de prestigieuses organisations ?

Je pense qu’il faut être entouré de bonnes personnes, s’entraîner encore et encore dans l’humilité, la discipline, le respect et surtout le plaisir.

De même, il faut garder constamment son objectif en tête, et ne jamais douter de soi.

Que conseilles-tu comme disciplines pour les personnes qui souhaitent apprendre à se défendre ?

Le MMA bien évidemment !! 

Tu penses que la légalisation du MMA en France est pour bientôt ?

Oui je pense, d’ici un an (j’espère) !

Que comptes-tu faire après ta carrière en MMA ?

J’y pense vraiment vaguement, car pour moi elle est loin d’être fini et je me dis que je verrai au moment présent.

Quels sont tes prochains objectifs ?

Aller chercher une seconde ceinture et combattre dans une plus grande organisation.

Un dernier mot Eva Dourthe ?

Je dirais juste que tout commence par un rêve et que tout se concrétise par l’action.

Conclusion

Un grand merci Eva Dourthe pour ta sympathie et ta bonne humeur ! Je pense que tu es un super modèle pour toutes les femmes qui hésitent à se lancer dans les sports de combat. Ton parcours et ta motivation montrent que tu es une personne déterminée et que tu ne recules devant rien. Tu es en quête permanente de nouveaux succès et que ce soit dans ton travail ou dans le MMA tes objectifs sont toujours les mêmes : progresser ! s’améliorer ! se dépasser !
Merci encore Eva Dourthe et bonne continuation.

Je vais finir par une citation de Teddy Riner ” On n’a rien sans rien. Si on ne se met pas la misère à l’entraînement, si on ne se force pas à repousser les limites, on ne va nulle part. “


Dis-moi ce que tu en penses !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.