2

Tom Duquesnoy La Future Star De l’UFC ?

Qui est Tom Duquesnoy ?

Tom Duquesnoy, surnommé Fire Kid, est un jeune pratiquant français de MMA. Il est champion BAMMA ( organisation de MMA européenne ) des poids plume et coqs. Son style est principalement basé sur du sambo, de la lutte et du muay thaï. Depuis début 2017, il combat à l’UFC dans la catégorie des poids coq.Tom duquesnoy

 

KNOCKOUT PROGRAM

Voulez-vous un Ebook et un programme d’entraînement accompagné d’une vidéo ? GRATUITEMENT bien sûr 🙂

Si vous désirez un programme de 23 minutes combinant musculation, cardio et souplesse, c’est ici :

Une passion pour les sports de combat

Dès 12 ans il commence à regarder les PRIDE, à s’intéresser aux matchs d’UFC. C’est un grand fan de Fedor Emelianenko. Il a pratiqué du sambo, de la boxe thaï, boxe anglaise, full contact et souvent plusieurs disciplines en même temps. Il a tellement soif de combat qu’il participe à des compétitions sans être vraiment prêt, seulement pour le plaisir de combattre et de donner le meilleur de lui-même. Son père lui promet de lui payer une année de MMA à Paris s’il obtient son BAC. C’est chose faite et à 18 ans il s’inscrit au MMA et commence également les compétitions.

Début de carrière

En amateur, Tom totalise 7 victoires pour une défaite. Il passe en pro en février 2012 et enchaîne 4 victoires. Il est la révélation de l’année du MMA français en 2012.

En 2013, il fait ses débuts au BAMMA (British Association of Mixed Martial Arts ), la plus grande organisation de MMA en Europe. En avril 2014, il est champion des poids plume ( moins de 66 kg ) en battant son compatriote Teddy Violet. Plus tard en mai 2016, il tente d’obtenir la ceinture des poids coq ( moins de 61 kg ) afin de réunifier les deux ceintures, une première en BAMMA. En à peine une minute, il met KO son adversaire britannique Shay Walsh. Il obtient alors le titre de champion des poids coq au BAMMA.

Tom Duquesnoy BAMMA

Tom Duquesnoy au BAMMA

Son palmarès est déjà impressionnant pour ses 23 ans. Il est champion dans deux catégories au BAMMA, il détient plusieurs ceintures de championnats européens. Tom Duquesnoy est ainsi un grand espoir pour l’avenir.

Premier test contre Patrick Williams

Le 15 avril 2017 est la date du premier combat en UFC pour le Fire Kid. Il affronte Patrick Williams, un américain de 35 ans comptant 8 victoires pour 5 défaites. Le jeune français part favori et cherche à réussir ce premier test pour continuer l’aventure à l’UFC le plus sereinement possible.

Début du match, les premières secondes sont difficiles pour le jeune Duquesnoy. L’américain ne cesse d’attaquer et fait le premier takedown du match. Mais le français réagit aussitôt en se relevant et en distribuant de nombreux coups de genoux puissants. Puis, Williams reprend l’avantage à la suite d’un knockdown mais Tom se relève immédiatement pour contre attaquer comme il sait si bien le faire avec ses genoux. L’américain n’a plus de souffle et baisse sa garde, il encaisse donc de nombreux low kicks. Tom finit ce premier round avec des coups de coude destructeurs qui lui donne alors un net avantage.

Le deuxième round est expéditif. Williams est envoyé au tapis en seulement 28 secondes après un coup de coude à la tête. Ainsi, Tom Duquesnoy conclut ce match avec son fameux grand écart et ses poings fermés.

Tom Duquesnoy VS Patrick Williams

Tom Duquesnoy VS Patrick Williams

La tête sur les épaules

Une grande maturité

La chose qui me marque à chaque interview ou prise de paroles de Tom, est sa maturité. Comme son coach Bourama Traoré, le dit, ” Tom est un garçon extrêmement mature pour son âge. Il a su se forger une image bankable en adéquation avec l’homme qu’il est réellement.” Lorsqu’il est plus jeune, Duquesnoy refuse des offres de combat de la part de l’UFC afin de s’entraîner correctement de son côté et gagner un maximum d’expérience afin d’être véritablement prêt pour sa carrière à l’UFC.

Avant un combat, il apprend à connaître son adversaire par coeur, regarde tous ses combats et calque sa préparation dessus. Duquesnoy à l’image de son idole Fedor est un combattant calme et respectueux de ses adversaires. Il appelle par exemple ses adversaires qu’il a mis KO pour prendre de leurs nouvelles.

Le MMA est un véritable art de vivre pour ce champion, comme il le dit si bien “je suis avant tout un homme qui a un parcours initiatique à accomplir, ça passe par le MMA, mais aussi par les voyages, la méditation, l’art. J’ai besoin de nourrir mon âme et mes sens pour me transcender.” Tom aime beaucoup aller à l’opéra, c’est une véritable passion pour lui. Il aime être spectateur de grands talents comme nous aimons être spectateurs de son talent. Enfin, chose peu commune pour un combattant, le Fire Kid est devenu vegan.

Un futur franco-américain ?

Après sa première victoire à l’UFC, Tom a tenu à s’habiller des drapeaux français et américains. Il estime beaucoup ces deux pays et revendique donc son attachement pour ces deux nations. Comme il le dit lui même ” Moi je suis français, j’ai été éduqué en France, j’ai bénéficié d’un système français qui m’a énormément apporté jusqu’à mes 18 ans. Plus tard je commence les premiers voyages aux États Unis où je peux m’entraîner et vivre de mon art le MMA. Je réalise mes rêves grâce aux États-Unis, c’est alors normal que je porte ces deux drapeaux, ma terre de formation et la terre qui m’accueille.”

Tom Duquesnoy est installé aux États-Unis depuis plus de 3 ans. Il espère ainsi un jour obtenir la double nationalité.

Tom Duquesnoy franco américain

Tom Duquesnoy franco-américain ?

Conclusion

Personnellement, je trouve que Tom est un très bel ambassadeur du MMA. Son humilité et son respect dans et à l’extérieur de l’octogone sont la marque d’un grand champion. Le Fire Kid ressemble par plusieurs aspects à Georges St-Pierre et à Fedor Emelianenko, nul doute alors que son avenir est tout tracé. Tom a véritablement la tête sur les épaules et ne brûle pas les étapes pour avancer dans sa carrière. Il ne fait aucun doute qu’il va marquer le monde du MMA et sa catégorie dans les prochaines années. Il est selon moi, l’un des principaux acteurs pour faire développer le MMA en France.

En conclusion, nous allons finir sur une citation de Tom qui démontre sa recherche constante de la perfection “Même dans le perfectionnisme il y a du perfectionnisme a faire, il y a toujours du travail”.

Dis-moi ce que tu en penses !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.