2

Ramon Dekkers La Légende Du Muay-Thaï

Qui est Ramon Dekkers ?

Ramon Dekkers est un ancien champion hollandais de muay-thaï. Il est considéré comme l’un des meilleurs Occidentaux dans cette discipline et a ainsi été huit fois champion du monde dans cinq catégories de poids différentes.

 

Ramon Dekkers La Légende Du Muay-Thaï

Plus fort, plus endurant, plus souple

Recevez gratuitement KNOCKOUT PROGRAM

Circuit intensif de 23 minutes au poids de corps.

Sa carrière

Enfance

Lorsqu’il a une dizaine d’années, Ramon Dekkers s’inscrit à la boxe, il en pratique pendant un an. Par la suite Cor Hemmers, un ex-champion de kick-boxing devient son entraîneur et ouvre une salle de boxe. Hemmers a également été un combattant de haut niveau en muay-thaï jusqu’à être le meilleur dans son pays. Ce dernier a aussi été l’entraîneur d’Alistair Overeem et de Bas Rutten. Ramon décide alors d’arrêter la boxe anglaise pour commencer le kick-boxing, puis se spécialiser dans le muay-thaï grâce à l’influence de son entraîneur. Il faut savoir que Cor a été le seul et unique entraîneur de Dekkers tout au long de sa carrière. Leur relation a été d’autant plus renforcée lorsque Hemmers s’est marié avec la mère du jeune Hollandais. En devenant son beau père, Cor a eu ainsi un maximum de temps pour s’occuper du jeune prodige.

Commence alors une formidable aventure pour le jeune Hollandais.

La consécration

À 18 ans, Dekkers remporte son premier titre lors du Championnat national néerlandais.  Il impressionne dès ses premiers combats en infligeant des KO spectaculaires. Son punch est terrible, on a du mal à croire qu’il ne fasse que 60 kilos. Il a la chance de sympathiser dès le début de sa carrière avec Rob Kaman, lui aussi champion de kickboxing et de muay-thaï et détendeur de neuf titres de champion du monde.

En 1990, Dekkers devient champion du monde à Amsterdam. Il part alors faire beaucoup de ses combats en Thaïlande pour combattre les purs boxeurs thaïs, les Nak Muay. Ramon devient de plus en plus populaire en battant tous les champions que la Thaïlande possède. Sur ses 210 combats, il remporte 185 victoires, dont 98 KO. C’est prodigieux. Et ses défaites ont souvent eu lieu à cause des règles qui sont différentes en Thaïlande. En effet les méthodes de notation d’un combat ne sont pas les mêmes qu’ailleurs. De plus, bon nombre de défaites ont lieu à cause des blessures et du manque de récupération de Ramon. En effet, il se reposait très peu entre ses combats. Par exemple il a déjà combattu en France, un vendredi et fait un autre combat en Thaïlande, cinq jours plus tard tout en étant blessé.

On le surnomme ainsi The Diamond, car le diamant est la matière brute la plus dure. Ce surnom lui est donné par Songchaï, un ami et important promoteur de muay-thaï en Thaïlande. Il est le premier Occidental à gagner au Stadium de Bangkok, la capitale mondiale du muay-thaï. C’est aussi le premier étranger à être élu “Muay Thai Fighter of the Year”. Il devient ainsi une véritable légende dans le pays des hommes libres. Il remporte par la suite sept autres titres de champion du monde. Tout est dit.

Enfin Ramon Dekkers n’a jamais connu de KO, il a souvent été mis à terre, mais s’est toujours relevé. Cela renforce encore plus son statut de légende. C’est simple, sa popularité durant ses grandes années a été telle que lorsqu’on associait Mohamed Ali à la boxe on associait aussi Ramon Dekkers au muay-thaï.

Popularité au-delà du ring

Sans être sur le ring, l’Européen attire les foules partout en Thaïlande lors de ses déplacements. Les gens l’arrêtent dans la rue pour lui demander des autographes. On peut comparer sa popularité à celle de Andy Hug au Japon qui était un véritable symbole. Tout le monde respecte cet incroyable champion, ses fans comme ses adversaires. Mais ce respect est parfaitement compréhensible, Dekkers n’a jamais refusé aucun combat et a affronté tous les combattants, peu importe ses blessures ou son temps de récupération.

Grave blessure à la jambe

Durant sa carrière, alors qu’il était en pleine ascension, Dekkers a commencé à éprouver des douleurs dans sa jambe droite. Les médecins lui diagnostiquent alors une infection due aux nombreuses coupures pendant les combats. De plus Ramon a toujours mis un maximum de puissance dans ses coups de pieds. Cela a créé ainsi beaucoup de traumatismes pour ses jambes et a accéléré l’infection. Il subit alors six opérations en moins de deux ans. Les médecins ont même pensé à lui amputer la jambe. Ils annoncent alors au Diamant hollandais, qu’il ne pourra plus jamais combattre et que sa jambe droite est désormais fragile. Ils lui demandent donc de mettre un terme à sa carrière. Imaginez la réaction du champion lorsqu’on lui annonce que la boxe est finie pour lui, lui qui ne vit que pour combattre et qui a fait tant de sacrifices pour être au sommet de son sport.

C’est hors de question et Dekkers a continué le muay-thaï malgré les conseils des médecins.

Son style de combat

Ramon Dekkers est un acharné du travail. Avant ses combats, il étudie tous ses adversaires en visionnant leurs combats, leurs points forts et leurs faiblesses. Il veut connaître au maximum son adversaire pour exploiter ses failles.

Son coup préféré est le crochet du gauche, mais il est tout de même très complet. Son jeu de jambes est très efficace avec ses terribles low-kicks tant redoutés par ses adversaires. La rapidité de ses coups et son punch hors norme sont également très impressionnants. En regardant ses combats, j’ai l’impression que chaque coup est délivré avec un maximum de puissance, il n’y a aucune retenue. C’est comme si sa mission est d’expédier le plus rapidement possible son adversaire au tapis. Quand on regarde certains combats, on peut lire la peur dans les yeux de certains de ses adversaires. Cependant il a complètement changé la façon de se battre à la suite de ses nombreuses opérations. Il n’utilisait plus de la même manière ses jambes ni ses poings. Il privilégiait ainsi la jambe gauche et sa garde a été changée. Heureusement le diamant hollandais est toujours aussi efficace sur la surface de combat. Il ne s’est pas affaibli, il s’est encore plus endurci.

Alors que dans la vie Ramon est quelqu’un de très humble, accessible et même timide, sur le ring c’est un vrai tueur. Il veut finir le match le plus vite possible,il continue et frappe jusqu’à mettre ko son adversaire. On lui donne ainsi le surnom de “Mike Tyson de la boxe thaï“.

Enfin, le style de combat de Dekkers a été une vraie révolution en Thaïlande. Les combattants thaïlandais ont changé leur façon de combattre. Tout d’abord spécialistes des coups de pied et genoux, et ne travaillant qu’en priorité que ses quelques coups, ils se sont rapidement aperçus qu’il fallait être plus complet. Ils se sont alors beaucoup inspirés du Hollandais en diversifiant leurs techniques de poings et de coudes pour être le plus complet possible. Les écoles de muay-thaï en Thaïlande ont également beaucoup changé dans leurs entraînements en faisant travailler beaucoup plus les techniques de poings et de coudes.

Retraite sportive et mort tragique

En 2006, Ramon prend sa retraite sportive. Il a tout de même tenté de faire un combat en MMA et quelques combats en K1. Mais Dekkers n’est pas fait pour ça, il est fait pour ce qu’il sait faire de mieux, le muay-thaï. Il ne continue donc pas l’aventure dans ces deux sports. De plus, des rumeurs prétendant que Dekkers se dope, se propagent rapidement. Il est temps pour le champion de raccrocher les gants et de mettre son corps au repos.

Malheureusement, Ramon Dekkers meurt à l’âge de 43 ans d’une crise cardiaque lors d’une sortie en vélo. Certains disent que c’est à cause de la prise de substances illicites durant sa carrière, d’autres que c’est à cause des nombreux coups qu’il a reçu. Quoi qu’il en soit, ce 27 février 2013 marque la mort d’un immense champion, d’un brave homme, d’une extraordinaire carrière.

Conclusion

Ramon Dekkers est donc un superbe champion. Il a propulsé le muay-thaï au sommet et a prouvé qu’un Occidental pouvait battre les meilleurs de la discipline chez eux, dans leur pays. Ses multiples titres mondiaux attestent de son incroyable talent. Nous ne sommes pas prêts de retrouver un champion aussi valeureux et talentueux. Il est un véritable modèle de courage et de détermination. Il a inspiré des milliers de personnes et leur a donné envie de pratiquer ce superbe sport.

The Diamond est selon moi l’un des plus grands champions de muay-thaï au monde. Il a réussi à prouver qu’un étranger en s’acharnant lors des entraînements et des combats pouvaient battre les meilleurs de la discipline, dans leurs sports et dans leurs pays. Avec ses nombreux problèmes de santé, il a toujours tenu bon même lorsqu’il était au plus mal. Rien ne lui faisait peur, il ne vivait que pour le combat, que pour montrer son immense talent. J’espère qu’aujourd’hui, au côté du samouraï suisse, il puisse voir à quel point son héritage dans le muay-thaï est toujours aussi admiré et respecté.

Je vais terminer par une citation du frère de Ramon Dekkers ” Il avait le talent, le style, la puissance, il était simplement bon en tout. Comme Maradona au football. Il s’est entraîné dur et il l’a montré au monde entier.”

Dis-moi ce que tu en penses !

Articles relatifs

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.