3

Garder la motivation pour s’entraîner régulièrement

Introduction

Garder la motivation pour s’entraîner régulièrement n’est pas une chose facile. Surtout sur le long terme, car un pratiquant aura certainement des creux de motivation durant son évolution. Je ne vais pas vous faire la morale ou vous donner la solution miracle pour remédier totalement à ce genre de “problème”, simplement parce qu’il n’y en a pas.

Garder la motivation pour s'entraîner régulièrement

Plus fort, plus endurant, plus souple

Recevez gratuitement KNOCKOUT PROGRAM : un circuit intensif de 23 minutes au poids de corps.

Cet article va fournir quelques conseils et astuces pour conserver son niveau de motivation au plus haut. Que ce soit pour n’importe quelle discipline martiale, ou même pour le sport en général. Je vais aussi vous exposer mon point de vue personnel sur l’entraînement, la discipline et la motivation.

Tout d’abord… qu’est-ce que la motivation

Garder la motivation pour s’entraîner régulièrement c’est bien. Par contre, il est nécessaire de comprendre ce que signifie exactement ce terme ou concept.

Motivation positive

La motivation signifie l’engagement donné dans une activité précise. Cet engagement peut être défini par de nombreux facteurs comme la volonté, les moyens mis à disposition, l’énergie déployée, l’entrain, la détermination, et la persévérance.

Bien souvent, l’engagement de la motivation demande la volonté d’accomplir quelque chose. Ce quelque chose est un but ou un objectif.

La motivation est donc liée étroitement à une idée claire d’un objectif à atteindre.

La motivation est un stimulus très puissant pour n’importe quel accomplissement, que ce soit sportif, professionnel ou personnel.

Perte de motivation… pourquoi ?

Pour moi la régularité à un entraînement est liée à la fréquence. C’est-à-dire que plus on est présent aux entraînements, plus c’est facile de s’y rendre, et plus c’est motivant. En considérant bien sûr que vous ne soyez pas blessé ou meurtri de courbatures.  À l’inverse, moins on s’entraîne, moins c’est facile de trouver la motivation pour débuter son entraînement.

Nous sommes donc dans une sorte de cercle vicieux. Pas forcément tout le monde va réagir comme ça, mais c’est une réaction naturelle chez la majeure partie des gens.

Une personne qui a une seule séance de sport par semaine aura plus facilement tendance à sauter ses sessions que celle qui en a 2-3 ou plus par semaine. Ou du moins ce sera plus dur de se rendre à cette seule et unique séance par semaine.

Vous connaissez “moins on en fait, moins on a envie d’en faire” ? En résumé, le problème de la régularité vient en grande partie de ce principe-là.

Discipline vs Motivation

Certaines personnes mettent la priorité sur la discipline, d’autres sur la motivation pour avancer et continuer à s’entraîner régulièrement. Personnellement, j’essaie de conserver un juste équilibre entre les deux. Même si je pense pencher plutôt du côté de la discipline.

Je pense personnellement que la motivation peut naître de la discipline, mais pas l’inverse. Je pense que certaines pratiques sportives comme les sports de combat demandent beaucoup de discipline au début. Car certains individus se rendront aux entraînements sans se forcer, avec engouement, tandis que d’autres auront plus de mal.

Par conséquent, on pourrait croire que la motivation est naturelle et ne peut pas se contrôler. Je pense que c’est faux. La motivation peut se créer.

Garder la motivation pour s’entraîner demande de la discipline. Toute activité sportive, si elle est dure au début (comme les sports de combat), va vous demander de la discipline, et de cette discipline naîtra de la motivation pour vous entraîner. C’est à mon avis un processus très représentatif d’un pratiquant s’entraînant sur le long terme.

La discipline est essentielle afin de maintenir votre niveau de motivation.

Le progrès et la motivation

Vous voulez être motivé ? Alors c’est simple, progressez ! Oui, nous sommes à nouveau dans ce cercle vicieux qui demande plus d’entraînement pour plus de motivation. Mais c’est une réalité, si bien sûr nous ne tombons pas dans du surentraînement. Les progrès boosteront votre motivation, c’est un fait.

step_by_step

Pour quantifier vos progrès, donnez-vous de petits objectifs à atteindre. C’est un excellent moyen afin de garder la motivation pour s’entraîner régulièrement. Passer une ceinture, ne plus fatiguer en sparring, tenir tête à certains sparrings partner, améliorer ses qualités techniques, réussir une certaine technique en combat, etc…

En fait, c’est vous-même qui allez être responsable de votre sensation de progrès par rapport aux attentes que vous avez. N’espérez pas devenir un super saiyan en deux entraînements, fixez-vous des objectifs réalistes. Et surtout, répartissez-les étape par étape.

Je sais ,c’est un article très théorique, j’essaie cependant de vous transmettre au mieux tous les facteurs et les sensations qui mènent à créer/stimuler la motivation.

La fatigue, un facteur clé

Garder la motivation pour s’entraîner régulièrement demande la gestion d’un élément délicat et primordial : la fatigue. La fatigue peut totalement saper votre envie de commencer un entraînement récurrent.

Il faut bien distinguer la fatigue physique et psychologique.

La fatigue physique est de mon point de vue plus facilement surmontable que la fatigue psychologique, qui pourrait rimer avec le manque de motivation. La fatigue physique peut venir des blessures, des courbatures, du manque d’énergie et d’endurance. Dans ce cas, le repos est vivement conseillé. Concernant la récupération sportive, lisez cet article intéressant de IRBMS.

La fatigue psychologique est plus vicieuse, car elle provient d’un manque de volonté et d’entrain à réaliser son entraînement. Et cela impactera toutes vos performances.

 

Insomnie

Il est important de distinguer ces deux formes de fatigue. Des fois on a envie, mais le corps est vraiment douloureux. Alors que d’autres fois, nous n’avons pas envie, malgré le fait que nous soyons à 100% de nos capacités physiques. Par conséquent, il faut gérer intelligemment cette baisse de régime en s’accordant du temps de repos ou en trouvant les moyens de se remotiver pour éviter d’aggraver les symptômes de fatigue psychologique.

À retenir : À chaque fois que vous notez de la fatigue psychologique, forcez-vous à ne pas y céder. Trouvez quelques objectifs simples à atteindre et rendez-vous à l’entraînement. Bien sûr, si elle est vraiment persistante, offrez-vous du repos.

L’entraînement est une hygiène de vie physique et mentale

Je vous ai offert beaucoup de notions théoriques dans les chapitres précédents, et j’espère que ce n’est pas trop indigeste. Cette fois, je vais vous parler de mon ressenti personnel sur l’entraînement et de pourquoi je m’entraîne. Peut-être que je ne fonctionne pas comme la plupart des gens, mais en tout cas, cet état d’esprit a toujours guidé ma manière de pratiquer les arts martiaux.

Garder la motivation pour s’entraîner n’a en fait jamais été un problème pour moi.

Je ne m’entraîne pas pour une ceinture, une compétition, agrandir mon club, ou devenir le meilleur combattant possible. Mes objectifs ne sont pas du tout “matériels”. Pour être honnête, je n’ai jamais porté beaucoup d’intérêt aux titres, ceintures, victoires en compétition ou en sparring. Je m’entraîne simplement parce que pour moi, apprendre les arts martiaux dans le sens large du terme (sol, boxe, karaté, lutte, jiu-jitsu, self-défense, etc.) est un automatisme. Je me fous totalement des ceintures, des titres, des victoires et d’objectifs à court terme. Ce que je recherche uniquement, c’est à m’améliorer un peu plus à chaque entraînement, à partager ma passion, et posséder le bagage martial le plus complet possible.

Pas besoin de motivation

Je n’ai pas besoin de me motiver pour aller à l’entraînement parce que m’y rendre est tout à fait normal. Je m’entraîne 3 à 5 fois par semaine parce que j’adore ça. Préparer mon sac de sport pour aller pratiquer du jujitsu, du jjb, du MMA, de la boxe ou autres est une hygiène de vie. Je dois chaque jour faire un pas en plus pour ça. Je ne me pose pas la question de pourquoi, j’y vais simplement.

Garder la motivation pour s’entraîner régulièrement n’est pour moi pas un problème, car je ne suis pas dépendant de ma motivation pour me rendre à l’entraînement. J’y vais, sans jugement ni avis sur mon niveau de motivation. C’est peut-être un robotique, mais c’est comme ça que je fonctionne.

S’entraîner seul

Je me suis depuis toujours entraîné seul au moins une fois par semaine. D’ailleurs je vous conseille de lire mon article sur ce sujet. Vous pouvez aussi lire celui-ci qui traite de l’entraînement de boxe en solitaire.

Pour moi, m’entraîner seul est l’une des meilleures sources de développement et d’épanouissement que j’ai dans ma pratique martiale. Il est bien clair que l’entraînement personnel ne peut constituer la totalité de votre pratique, mais cela peut jouer un rôle très stimulant pour votre motivation.

Je ne mettrai pas l’entraînement personnel dans les astuces, car cela constitue un véritable choix dans sa manière de pratiquer les arts martiaux. Mais je conseille à tout le monde une routine d’entraînement personnel.

5 astuces afin de garder la motivation pour s’entraîner régulièrement

Même si je suis détaché de mon niveau de motivation pour m’entraîner, je reconnais quelques astuces très utiles pour se donner un bon coup de fouet !

  • N’annulez pas un entraînement, reportez-le ! Nous l’avons vu, la fréquence d’entraînement coïncide avec le niveau de motivation, ou plutôt le degré de facilité à s’y rendre.
  • Écoutez votre corps, pas vos envies ! Lorsque votre corps est vraiment physiquement épuisé, offrez-vous du repos. Si vous avez simplement envie de prendre du temps pour vous à la place de votre entraînement habituel, c’est une envie. Il faut bien distinguer la différence.
  • Offrez-vous des récompenses ! Si l’entraînement est particulièrement difficile dans une certaine période, offrez-vous une récompense post-entraînement. Comme si vous vous entraîniez pour cela. Cela peut être une sortie entre amis, un achat, un film, un certain repas, etc…
  • Fixez-vous de petits objectifs répartis sur plusieurs entraînements. Le fait de les valider vous donnera un sentiment de progrès, donc cela pourra vous motiver à vous entraîner régulièrement.
  • Ayez des idoles ! Cela peut paraître stupide, mais cela fonctionne assez bien. N’ayez pas honte d’avoir des idoles. Vous avez forcément un ou plusieurs sportifs qui vous inspirent dans votre discipline martiale. Cherchez à comprendre pourquoi ils vous inspirent et cherchez à développer des aspects similaires à eux !

Conclusion

Vous l’avez compris, l’idéal est de ne pas avoir besoin de garder la motivation pour s’entraîner régulièrement. L’idéal est que l’entraînement de votre ou vos disciplines martiales soit une hygiène de vie, un plaisir et un outil d’épanouissement. Dès que vous aurez cet état d’esprit, tout sera plus facile pour vous.

Cependant, vous devez être conscient de votre état de motivation et vous devez savoir comment le stimuler avec de petites astuces simples ! Les objectifs, les récompenses, et les idoles en font partie.

Conservez toujours un état d’esprit positif, ouvert au changement et cherchez à vous améliorer à chaque entraînement un peu plus.

J’espère, avec ces quelques outils et mon point de vue sur l’envie et la motivation pour s’entraîner plus régulièrement, avoir pu vous motiver dans votre art martial ou sport de combat.

Je vous souhaite un excellent entraînement.

Recevoir un programme de condition physique gratuitement

Apprendre les arts martiaux et pratiquer le KNOCKOUT PROGRAMJe vous offre un programme qui vous permet de vous muscler en perdant du gras.

Ce programme est spécialement confectionné par mes soins pour améliorer votre condition physique avec une méthode “magique” très efficace et connu dans le domaine intitulé interval training, ou entraînement séquentiel.

Pour en savoir plus sur l’interval training, consultez cet article.

Mon programme s’intitule KNOCKOUT PROGRAM.

Vous n’avez pas envie de vous déplacer dans un club de sport ? Ni de dépenser de l’argent ? Encore moins de dépendre de matériel ? Et par-dessus tout vous n’avez que très peu de temps à investir pour ça ?

Surtout, vous avez envie de vous entraîner confortablement chez vous ? Sans matériel ? Sans dépenser le moindre centime ? Et en moins de 30 minutes ? SI OUI, ce programme est pour vous.

En outre, il ne vous demande que 23 minutes de votre temps libre et vous garantit la sollicitation de tous les muscles du corps pour une séance cardio et musculation. Le rêve, non ? La pratique, je vous rassure, n’est par contre pas de tout repos.

Que ce soit pour préparer un combat ou une compétition, ou pour perdre du gras et gagner du muscle, KNOCKOUT PROGRAM comblera ces besoins.

Alors essayez-le il est gratuit.

Dis-moi ce que tu en penses !

3 Comments

  1. un de vos meilleur celui là ! le genre que je me suis carrément mis en favoris et que j’hésiterais pas à relire les jour de faiblesse ! Franchement chapeau les frères !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.