0

Mohamed Ali : Vole comme un papillon, pique comme une abeille

Introduction

Mohamed Ali est un boxeur américain ayant évolué dans la catégorie des poids lourds. Il a remporté plusieurs fois le titre de champion du monde WBA / WBC entre les années 1964 et 1978. Mohamed Ali est considéré comme l’un des plus grands boxeurs de l’histoire, et probablement le plus populaire. Son surnom “The Greatest”, ses quelques phrases cultes, ses combats idéologiques ont traversé les générations pour placer Ali de sportif à icône populaire.

Mohamed Ali Vole comme un papillon pique comme une abeille

CIRCUIT DE 23 MINUTES
Gratuit
À faire chez soi
Ebook
Programme PDF

BONUS :
2 programmes au sac de frappe
- Améliorer ses directs
- Enchaînements basiques pieds-poings
Nous vous promettons de ne pas utiliser votre adresse email à mauvais escient.

Mohamed Ali n’est pas seulement connu pour ses performances sportives, mais aussi pour son opposition face à la guerre du Vietnam.

Ali est aujourd’hui une véritable légende et une valeur de référence dans le monde de la boxe, et même celui du sport. Ses performances sportives, son charisme, et son engagement contre la guerre vietnamienne font de lui un personnage à part.

Retraçons donc son parcours exceptionnel.

Le parcours d’une légende

Ses débuts dans la boxe

Mohamed Ali

Source / Licence / @John Stango

Son nom de naissance n’est pas celui que l’on connaît. En effet, le 17 janvier 1942 dans le Kentucky naît un enfant nommé Cassius Marcellus Clay.

Le jeune Cassius Clay, âgé de 12 ans, se fait voler son vélo. Évidemment énervé, il dit au policier qu’il souhaite corriger le voleur une fois qu’il saura qui il est. Le policier a alors une excellente idée. Au lieu de réprimander le jeune Cassius, il l’emmène dans une salle de boxe. Et c’est ici que tout commence.

Quelques années plus tard, Cassius Clay remporte les National Golden Glove dans la catégorie des mi-lourds, puis dans celle des poids lourds. Sa première grande consécration est une médaille d’or aux jeux olympiques de Rome en 1960 dans la catégorie des mi-lourds.

C’est le début de la notoriété pour le jeune Cassius Clay qui n’hésite pas déjà à se clamer comme “Le plus grand”.

Il passe alors sous la direction d’Angelo Dundee, et il continue de générer de l’engouement par ses résultats et son auto-promotion.

Clay passe en professionnel et enchaîne les victoires écrasantes. Sa vitesse et son style de combat unique le rendent d’autant plus célèbre et il réussit à vaincre deux adversaires de grande envergure. Il terrasse Ingemar Johansson, un ancien champion du monde, et surtout Archie Moore qu’il met KO en 4 rounds.

Le champion est ici !

Cassius est alors à 19 combats professionnels, 19 victoires, dont 15 KO. Un début très prometteur, surtout en vue de ses performances, et de l’engouement qu’il génère à chacun de ses combats. Pour la première fois de sa carrière, il obtient une chance de combattre pour le titre de champion du monde face à Sonny Liston.

Liston est à l’époque grandement favoris, et surtout considéré comme le plus grand puncheur de l’époque.

Le 25 février 1964, tout le monde s’attend à un combat à sens unique pour le détenteur du titre. Seulement, il n’en est rien. Clay réussit à imposer son style face à Liston, qui s’épuise et surtout se blesse en frappant dans le vide. La vivacité et le coup d’œil de Cassius viennent à bout du champion en titre Sonny Liston qui se retrouve obligé d’abandonner à la reprise du 7e round.

Mohamed Ali devient donc le nouveau champion des poids lourds en démontrant encore une fois, une excellente performance. Il donne sa revanche à Liston le 25 mai 1965, et le combat se termine encore une fois avant la fin du temps réglementaire. Un contre d’Ali magistralement orchestré envoie Sonny Liston au tapis pour la première fois de sa carrière. L’arbitre ne remarque pas que Liston ne se relève pas avant la fin du temps réglementaire et laisse le combat reprendre. Cependant, le chronométreur se rend compte de l’erreur et demande l’arrêt du combat.

Sonny Liston enregistre donc sa première défaite par KO.

Je suis Mohamed Ali

Vous avez remarqué que lors du deuxième affrontement contre Liston, ce n’est plus Cassius Clay qui combat, mais Mohamed Ali !

La raison de son changement de nom vient de sa conversion à l’islam sunnite. Donc, entre 1964 et 1965, Clay rejoint l’organisation “Nation de l’Islam” et change premièrement son nom en Cassius X, comme l’a fait Malcom X. Une manière de rejeter son nom d’esclave.

Malcolm X

Malcolm X / Source

C’est finalement Elijah Muhammad qui donne le nom de “Mohamed Ali” (Muhammad Ali) à Cassius Clay.

Ce changement d’ordre personnel, familial, et religieux fait parler encore une fois de lui. Et c’est avec encore plus d’engouement que les fans ont retrouvé Mohamed Ali face à Sonny Liston pour leur deuxième affrontement.

Championnats de boxe et combat personnel

Mohamed Ali va asseoir sa domination sur la catégorie des poids lourds jusqu’au 20 juin 1967. En effet, Ali bat tous ses prétendants en battant notamment Floyd Patterson, ancien champion de la catégorie.

Durant l’année 1966, il combat 5 fois, ce qui est largement supérieur à la moyenne de deux rencontres par année des autres boxeurs. Mohamed veut combattre, et reste un boxeur très actif, populaire et qui a faim. Cependant, un autre combat tout aussi important l’attend au tournant. Et il débute dans cette même année 1966.

Mohamed Ali refuse son incorporation au sein de l’armée américaine en clamant au et fort qu’aucun Viêt-cong ne l’a jamais traité de sale nègre. En effet, à cette époque, la guerre au Vietnam faisait rage et Ali prit part à ce combat. Non pas en tant que soldat, mais en tant qu’opposant au conflit qui opposait les États-Unis au Vietnam.

Son refus symbolique lui coûte trois années de boxe durant lesquelles il doit laisser son titre à certain Joe Frazier, une étoile montante qu’il rêve d’affronter. C’est une période difficile pour lui, car il doit aussi faire face à des critiques virulentes, ainsi qu’à de sérieux ennuis financiers et juridiques.

Mohamed Ali

Ce combat le rendra encore plus populaire, le faisant passer de sportif à célébrité.

Ses plus grands rivaux

En 1970, Ali retrouve sa licence et reprend le chemin du ring. Il fait quelques combats d’exhibition contre quelques prétendants en attendant de retrouver Frazier pour un combat pour le titre.

Mohamed Ali vs Joe Frazier

Ali vs Frazier

Ce jour arrive le 8 mars 1971. Considéré à l’époque comme le combat du siècle, il va aussi être celui qui mettra fin au rêve d’Ali. Celui de finir sa carrière invaincu, comme Rocky Marciano. Mohamed Ali sous-estime Frazier qu’il ne croit pas assez motivé.

Pourtant le travail au corps de Frazier réussira à neutraliser l’ancien champion. Son crochet gauche enverra même Ali au tapis dans le dernier round. Joe Frazier remporte le combat par décision unanime.

Ali reste très actif et combat le plus souvent possible pour espérer retrouver le chemin du titre. Il combat ainsi de nombreux adversaires et voit le titre changer de main. Joe Frazier est totalement balayé en deux rounds par George Foreman, véritable machine de guerre, gros puncheur et encore invaincu.

En 1973, la tâche d’Ali n’est pas simple, il doit venger deux défaites (Norton, Frazier) pour finalement pouvoir affronter le champion George Foreman. Il bat Ken Norton, puis se retrouve à nouveau face à Joe Frazier. Leur rivalité atteint les sommets, et ils en viennent aux mains. Ali réussit à finalement se venger de Joe Frazier et retrouve le chemin vers le titre.

Rumble in the Jungle

Le combat est officialisé pour le 30 octobre 1974 à Kinshasa au Zaïre. Et Mohamed est donné largement perdant par tout le monde face à un George Foreman, imposant, violent et totalement dominant. Alors qu’Ali avait réussi à venger ses deux défaites par décision, Foreman avait écrasé et mis KO Norton et Frazier.

La tâche d’Ali semblait impossible pour beaucoup de fans et d’experts.

Cependant, la préparation d’Ali pour ce combat a été différente des autres fois. Il voit que les combats de Foreman sont expéditifs et qu’ils ne vont pratiquement jamais sur la totalité de l’affrontement. Il mise alors sur sa défense et son endurance pour fatiguer Foreman pour le contrer et le piquer au bon moment. Une tactique qui se montre impressionnante d’ingéniosité et d’efficacité.

George Foreman s’épuise en frappant Ali recroquevillé dans les cordes et dès le début du 5e round il a de plus en plus de mal à conserver sa garde. Ses bras sont lourds et l’énergie commence à lui manquer. Ali profite dans ce cinquième round de donner le signal d’alerte. Il touche durement Foreman avec sa droite et esquive ses coups lors d’un échange qui fait mal au champion.

C’est finalement au cinquième round que Mohamed Ali sonne un George Foreman exténué qui s’effondre.

Foreman ne se relèvera pas et c’est bel bien Ali qui est couronné nouveau champion des poids lourds.

The Greatest revient de loin, il revient de très loin en réussissant un exploit annoncé par beaucoup comme impossible.

Ali restera au top encore deux années en dominant la catégorie des poids lourds. Il effectue le troisième combat contre son grand rival Joe Frazier et en sort vainqueur dans la douleur. Le style de Frazier est apparemment celui qui pose le plus de problèmes à Mohamed Ali.

Fin de carrière et décès

Le 2 octobre 1980, Mohamed Ali effectue son dernier combat face à Larry Holmes, son ancien partenaire d’entraînement.

La performance n’est pas exceptionnelle par Ali qui est en fin de carrière. Et Holmes obtient la victoire aux points. Il dit même avoir retenu ses coups par respect pour la légende qu’est Mohamed Ali.

Malheureusement, voyant ses fonctions motrices diminuées, on lui diagnostique la maladie de Parkinson en 1984.

Le 3 juin 2016, Mohamed Ali décède dans la clinique de Scottsdale après une lutte de 32 années contre la maladie de Parkinson.

Un style de combat unique

Ali amène ou plutôt remet au goût du jour des notions primordiales en boxe : la mobilité et le jeu de jambes.

C’est la première chose qui saute aux yeux lorsque l’on regarde un combat de Mohamed Ali. Il est très mobile, fluide, il bouge bien, reste toujours en mouvement, et frappe au bon moment. Tout cela est un travail dynamique et parfaitement maîtrisé.

La deuxième chose est la distance. Il possède une grande allonge (2m10), et l’utilise à bon escient. Il aime combattre à distance et utilise justement son jeu de jambes pour rester à distance . Son jab est aussi connu pour être particulièrement efficace. Il pique, comme aime le dire ce dernier.

Le relâchement est aussi une caractéristique notable de son jeu. À l’inverse d’un George Foreman compact, Ali reste relâché dans tous ses mouvements et dans toutes ses frappes. Il privilégie non pas les frappes lourdes, mais celles qui “claquent”. Cela vient en partie de son état de tension musculaire. Ce relâchement lui procure ainsi une excellente de vitesse de frappe.

Son coup d’œil hors du commun lui a toujours permis d’avoir un temps d’avance et de lire les mouvements de ses adversaires.

Bref, son style est esthétique, captivant, et clairement en avance sur son époque.

Une légende pour tous

Sportif, icône culturelle,  et personnalité publique, Mohamed Ali a plusieurs facettes. Il n’est pas resté dans les mémoires uniquement grâce à ses performances sportives, qui soit dit en passant sont elles aussi formidables.

Son combat pour les droits civiques l’a fait aussi connaître à travers le grand public. Bien sûr, à l’époque, certains n’aimaient pas son côté présomptueux et arrogant, mais il a marqué les esprits.

Je suis l’Amérique. Je suis cette partie du pays que vous ne voulez pas reconnaître. Mais habituez-vous à moi.” C’est l’une de ses phrases cultes. Ali affirme qu’il ne va jamais aller tuer des Vietcongs pour satisfaire l’Amérique, il ne va jamais aller tuer des gens qui ne lui ont rien fait. Un coup de tonnerre dans le monde entier.

Son engagement dans ce conflit fait parler de lui, en bien, et en mal. En effet, tout le monde n’est pas d’accord avec son point de vue. Un traître pour certains, une référence pour d’autres.

Conclusion

Je pourrais écrire le double voire le triple de cet article sur sa vie, tant elle fut riche et hors du commun. Je vous invite aussi à regarder le film “Ali” qui est très intéressant et qui retrace habilement son parcours.

Mohamed Ali reste encore aujourd’hui une icône culturelle et l’un des plus grands sportifs de l’Histoire. Il a réussi à traverser la barrière du sport pour atteindre un public plus large. Il a aussi réalisé les plus grandes performances de l’histoire de la boxe. Notamment grâce à des combats contre George Foreman et Joe Frazier.

Son charisme, son caractère, et son style de combat resteront à jamais gravés dans les esprits.

Un message à tous les pratiquants, boxeurs, champions, aspirants et combattants :

« N’abandonne pas. Endure maintenant et vis le restant de ta vie en tant que champion. » – Mohamed Ali

 

Source de l’article : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mohamed_Ali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.