2

Les 10 meilleures techniques de soumission en MMA

Introduction

Les techniques de soumission sont bien connues des sports de combat et des arts martiaux. On pense notamment au MMA, au jiu-jitsu brésilien, grappling, sambo, judo et j’en passe. Comme vous devez tous connaître, une soumission consiste à faire abandonner son adversaire grâce à un étranglement, une torsion articulaire ou une compression musculaire.

10 meilleures techniques de soumission en MMA

KNOCKOUT PROGRAM

Voulez-vous un Ebook et un programme d’entraînement accompagné d’une vidéo ? GRATUITEMENT bien sûr 🙂

Si vous désirez un programme de 23 minutes combinant musculation, cardio et souplesse, c’est ici :

Par ailleurs, ce que je vais vous présenter dans cet article a déjà été traité par un autre blog sur le MMA. Je vais toutefois représenter chacune d’entre elles avec un oeil personnel.

Rapport sur les techniques de soumission à l’UFC

Un article similaire a aussi été publié sur le site mma-121.com où des statistiques précises ont été publiées sur les soumissions à l’UFC. Le site s’est amusé à recenser toutes les soumissions passées à l’UFC depuis la première édition. Ils ont donc pu dégager une tendance intéressante sur les techniques les plus efficaces en MMA et les plus utilisées.

Graphique des soumissions à l'UFC

 

Ce graphique dégage donc deux tendances très intéressantes sur l’utilisation des techniques habituelles.

  • Premièrement, 80% des techniques de soumission passées en combat sont parmi les 5 suivantes :
    • Étranglement arrière (rear naked choke)
    • Guillotine (guillotine choke)
    • Clé de bras (armbar)
    • Triangle de jambes (triangle choke)
    • Triangle de bras (arm triangle)
  • Et deuxièmement, seulement 20% des soumissions se terminent par n’importe laquelle des autres techniques de soumission.

En outre, ces statistiques sont importantes pour démontrer l’importance de maîtriser les 5 soumissions de base en MMA.

Top 10

10. Anaconda choke (triangle de bras)

Une soumission très utile à placer lorsque son adversaire se retrouve à quatre pattes devant soi. Ou simplement lorsqu’il tente une double legs (amenée au sol) et se retrouve avec la tête près de vos hanches ou aisselles.

Anaconda Choke

Le premier élément important à prendre en compte est le passage du bras sous le menton de son adversaire. On cherche ensuite à venir verrouiller un triangle de bras sur ses dorsaux.

9. Knee bar (clé de genou)

La fameuse clé de genou réussite par Frank Mir face à Brock Lesnar lors de leur premier combat à l’UFC 81.

Une clé qui peut laisser des dégâts si on ne tape pas assez rapidement. On peut la passer en étant debout et son adversaire au sol, le risque étant toutefois de se faire prendre le dos. Il est également possible de la réussir comme Frank Mir en étant en dos et en verrouillant une de ses jambes. Mais ce n’est de loin pas évident.

Knee Bar

À mon avis, il s’agit de l’une des techniques de soumission des plus dangereuses, je recommande toujours de faire très attention en l’utilisant.

8. D’arce choke (triangle de bras)

Un étranglement très similaire à l’anaconda, car le triangle de bras est quasiment identique. On cherche ici à verrouiller non pas sur le côté du dos de son adversaire, mais du côté de sa nuque. Le bras qui va chercher prioritairement l’étranglement ne va donc pas passer en premier par la gorge, mais par l’aisselle.

D'arce Choke

7. Heel Hook (clé de cheville)

Encore une fois une clé qui peut vous rendre invalide quelques mois si vous ne tapez pas très vite. Ici, les ligaments vont prendre un sale coup si vous vous laissez prendre au jeu.

Il y a plusieurs manières de passer une clé de cheville. La première consiste à créer une torsion vers l’extérieur en verrouillant un triangle avec ses bras.

Heel Hook

L’autre manière est de serrer la cheville de son adversaire contre soit en créant une torsion interne avec son avant-bras.

6. Kimura (clé d’épaule, ude garami)

Encore une fois Frank Mir a réussi une soumission mémorable contre Rodrigo Nogueira à l’UFC 140. Il y a deux manières d’entrer une kimura.

La première, comme Mir, en ayant un contrôle latéral sur son adversaire, puis en en verrouillant le triangle de bras. On cherche à déplacer poignet et coude en direction de la tête de son opposant.

Kimura

La deuxième, moins courante, consiste à place exactement le même verrou, mais en dos depuis la garde fermée.

Top 5

5. Arm triangle (triangle de bras, kata gatame)

Nous arrivons dans la fameuse zone des 80%, celle des cinq techniques les plus courantes en MMA.

Arm Triangle

Une technique que j’apprécie beaucoup. On a ici un étranglement sanguin et une compression de la carotide. Une fois son adversaire en dos, on va enrouler un bras autour de son cou et chercher avec la tête à verrouiller son bras sur visage. Ensuite, il ne reste plus qu’à terminer l’étranglement avec une bonne pression de l’épaule vers le sol.

4. Triangle choke (triangle de jambes, sankaku jime)

Il y a encore une fois plusieurs manières de placer un triangle de jambes, et le résultat est toujours très efficace. Il est difficile de sortir d’un triangle une fois qu’il a été correctement verrouillé.

En dos, on va chercher à passer une jambe sur le cou et la nuque de son adversaire. Ensuite, nous allons chercher notre pied pour verrouiller le triangle.

Une fois que le triangle est verrouillé, c’est qu’une question de temps avant de taper. Il y a toutefois quelques éléments importants à suivre, comme passer le bras de son adversaire sur le côté et tirer sur sa nuque.

Triangle choke

L’un des triangles les plus connus est celui d’Anderson Silva face à Chael Sonnen lors de l’UFC 117. Silva était mené aux points et a réussi une magnifique soumission dans le 5ème et dernier round.

3. Clé de bras (armbar, juji gatame)

L’une des techniques de soumission que je préfère, c’est en tout cas celle que j’utilise le plus en combat.

La clé de bras se place soit depuis la garde fermée, soit en position montée. Elle demande une bonne mobilité du bassin pour la réussir convenablement. Il est impératif de verrouiller ses deux jambes sur son adversaire d’avoir au préalable réussi à piéger son bras contre vous.

Armbar

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à vous tendre et lever le bassin pour amplifier la clé articulaire.

2. Guillotine

À mon avis la technique de soumission la plus instinctive qui existe. Énormément de personnes l’utilisent sans même s’en rendre compte les premières fois à l’entraînement. Encore faut-il bien l’utiliser.

Une prise assez naturelle qui consiste à verrouiller la tête de son adversaire sous son aisselle et à appliquer une pression du poignet sur la carotide en utilisant bien sûr les deux mains. Une technique très utilisée en MMA à cause des tentatives d’amenée au sol. On voit donc souvent des combattants presser leur adversaire avec des techniques de lutte et au final se faire prendre en guillotine.

Guillotine choke

L’une des guillotines les plus marquantes à mon goût est celle de Fabricio Werdum face à Cain Velasquez lors de l’UFC 188.

1. Étranglement arrière (rear naked choke)

La technique la plus courante en MMA, l’étranglement arrière est utilisé une fois sur trois en cas de victoire par soumission. Il s’agit donc de LA technique à maîtriser, pensez bien à contrôler toutes les étapes nécessaires pour prendre le dos de son adversaire.

Cette soumission survient souvent lorsque son adversaire subit une pluie de coups et se retourne pour se préserver, on profite de cette occasion pour prendre le dos terminer le travail.

Pour verrouiller complètement l’étranglement arrière, il est primordial d’avoir passé son avant-bras sous le menton de son adversaire. On cherche ensuite à verrouiller sa prise sur son biceps pour finaliser.

Rear naked choke

Deux étranglements arrière très connus sont survenus le même soir à l’UFC 196. Celui de Nate Diaz face à Conor McGregor, et celui de Miesha Tate face à Holly Holm.

Conclusion

Pour conclure, si vous devez retenir quelques-unes de ces techniques de soumission, retenez les 5 premières (rear naked choke, guillotine, arm lock, triangle choke, arm triangle). Sur 5 combats gagnés par soumission, 4 combats sont remportés par une de ces cinq techniques. Et pour aller encore plus loin, 1 victoire par soumission sur deux se termine soit par guillotine, soit par rear naked choke.

Mais cela ne veut pas dire qu’il faut négliger les autres, apprenez-les et pratiquez-les. Vous apprendrez à les voir venir et à vous défendre contre ce genre de soumissions. En effet, se faire surprendre par  une technique inhabituelle est toujours frustrant, donc apprenez à les voir venir, où même à les ajouter à votre arsenal. 😉

Source des liens

Article semblable de 360-mma.com

Statistiques des données de mma121.com

Dis-moi ce que tu en penses !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.