0

Marcel Cerdan : L’homme aux mains d’argile

Qui est Marcel Cerdan ?

Marcel Cerdan surnommé l’homme aux mains d’argile ou encore le bombardier marocain, est un boxeur français ayant combattu dans les années 1940. En plus de son titre de champion du monde, il est connu pour son célèbre combat contre Jake La Motta. Son palmarès impressionnant de 123 combats dont 119 victoires, son patriotisme et son idylle avec Edith Piaf, font de lui un boxeur apprécié et emblématique.

Marcel Cerdan presentation

KNOCKOUT PROGRAM

Voulez-vous un Ebook et un programme d’entraînement accompagné d’une vidéo ? GRATUITEMENT bien sûr 🙂

Si vous désirez un programme de 23 minutes combinant musculation, cardio et souplesse, c’est ici :

Une carrière exceptionnelle

Une famille modeste

Marcel Cerdan né en Algérie en 1916. Il est le fils cadet d’une famille très modeste de cinq enfants. Quand il a 6 ans, il déménage au Maroc afin que son père puisse ouvrir un café. Ils s’installent donc à Casablanca espérant trouver un meilleur avenir. Son père aménage un ring de boxe afin que ses enfants puissent s’y entraîner, tout en rêvant que l’un d’eux devienne un grand champion. À 8 ans, Marcel fait son premier combat et gagne. Lorsqu’il a une dizaine d’années, il effectue de nombreux petits métiers pour aider sa famille.

Champion de France et d’Europe

Le bombardier marocain devient professionnel à l’âge de 16 ans. Il s’engage également dans la Légion Étrangère. Marcel enchaîne les combats et commence à être connu pour ses KO dévastateurs, envoyant beaucoup d’adversaires à l’hôpital. Il s’entraîne principalement à Paris et a la particularité d’être très offensif dès le début du combat.

Lucien Roupp, un ami de la famille Cerdan devient le manager de Marcel. A 17 ans le bombardier marocain effectue ses premiers combats professionnels dans la catégorie des poids mouches ( moins de 48 kg ). Cependant il affronte des adversaires qui sont plus lourds que lui et arrive à battre des boxeurs confirmés de l’époque. Il gagne son combat par exemple contre Antoine Adad, ce dernier ayant perdu de peu contre le champion du monde de l’époque. Il affronte également un grand champion italien, Cletto Locatelli, pour qui Marcel a un grand respect et s’impose aux points.

Cela fait 45 combats que Cerdan est invaincu, mais en 1939, il est disqualifié contre Harry Craster. Le manager adversaire prétextant un coup bas alors qu’il en n’est rien. Cela marque la première “défaite” du bombardier marocain qui n’en est pas vraiment une. Un mois plus tard, Cerdan affronte le champion d’Europe des poids moyens, Savero Turiello, et s’impose. À 23 ans, l’homme aux mains d’argile est Champion de France et Champion d’Europe.

Un patriote convaincu durant la guerre

Marcel est mobilisé dans la Marine en 1939, la seconde Guerre Mondiale stoppera pendant plus de 6 ans sa carrière de boxeur. Pendant ce temps, le boxeur pratique le football à haut niveau et joue dans la sélection marocaine.

Marcel Cerdan ( 2ème en bas à gauche) et son équipe de Football

Marcel Cerdan ( 2ème en bas à gauche) et son équipe de Football

Quelques mois plus tard, Cerdan, patriote convaincu, veut aider à tout prix la France résistante pendant cette guerre meurtrière. Il s’engage donc dans le réseau de résistance “Libération” et verse l’argent de tous ses combats à cette organisation dans le plus grand secret.

Marcel continue ses combats en France tout en espérant avoir un laisser-passer pour partir combattre en Amérique. Il affronte et bat tous ses adversaires, il est imbattable. En 1942, il fait un combat contre Gustave Humery. Au bout de quelques secondes, Humery est KO et est amené d’urgence à l’hôpital. Ce dernier reste plus de 36 heures dans le coma, Cerdan reste avec lui une partie de la nuit en priant pour qu’il se rétablisse au plus vite. À son réveil, Gustave Humery annonce qu’il met fin à sa carrière sportive.  Le bombardier marocain connaît sa deuxième défaite en août 1942 contre Victor Buttin alors qu’il l’envoie au tapis, là encore pour un coup bas que l’arbitre a cru voir. On apprend par la suite que Buttin s’était fait opérer de l’appendicite peu de temps avant le match.

Quelques semaines plus tard, Marcel se bat contre José Ferrer, un espagnol pro-nazi. Le match a donc une portée symbolique, deux visions du monde s’affrontent. La liberté et la démocratie de Cerdan contre le nazisme et le fascisme de Ferrer. En 83 secondes, Cerdan met à terre son adversaire plus de cinq fois et met fin au combat. Il part de la salle sans saluer les organisateurs nazis. Cela contribue grandement à la popularité du bombardier marocain.

En avant vers l’Amérique

Marcel Cerdan et sa femme avec ses deux enfants

Marcel Cerdan et sa femme avec ses deux enfants

Après s’être marié début 1943 avec Marinette Lopez, fille de charcutiers, tout comme lui, il affronte pour la première fois un Américain. Il s’agit de Larry Cisneros qui est un boxeur mondialement reconnu appartenant à la US Navy. Ce dernier est mis KO, même chose quelques temps plus tard lors de la revanche. Le nom du Français commence à raisonner outre-Atlantique.

Marcel continue son ascension spectaculaire en battant tous les adversaires de sa catégorie. Il décide donc d’aller boxer dans la catégorie au dessus pour marquer encore plus son hégémonie. Il participe à de nombreux tournois et fait une démonstration de sa force en battant de nombreux adversaires à quelques jours d’intervalle mais aussi en envoyant à l’hôpital quelques boxeurs. La puissance de Marcel Cerdan a considérablement augmenté en changeant de catégorie au grand dam de ses adversaires.

C’est le 30 novembre 1945 qu’il devient champion de France des poids moyens en battant Assane Diouf, ex-champion de France et futur sparring-partner de Marcel. En augmentant de catégorie, il boxe moins en souplesse et en finesse, en revanche sa puissance de frappe colossale lui vaut le surnom d’assommeur.

En juillet 1946, on propose un deal à Cerdan. S’il parvient à battre Holman Williams, un des meilleurs boxeur du monde, il peut affronter par la suite le champion du monde. C’est chose faite malgré une fracture à la main, il le bat aux points. On lui donne donc la chance de partir en Amérique affronter les plus grands champions.

Viser toujours plus haut, Champion du Monde !

Zale (gauche) contre Cerdan (droite)

Zale (gauche) contre Cerdan (droite)

Toujours en 1946, Marcel Cerdan rencontre la star de la chanson française, Edith Piaf. Il devient son amant. Ces deux là se ressemblent beaucoup, ils ne sont partis de rien et connaissent désormais la gloire et la richesse.

Le bombardier marocain continue sa formidable carrière en devenant Champion d’Europe des poids moyens en mettant KO son adversaire dès le premier round. Il part donc pour New York s’entraîner en vue de ses prochains matchs. Le Français blessé au coude parvient tout de même à mettre KO au deuxième round l’américain Green. Il continue à faire des combats aux Etats-Unis et au Canada battant successivement tous ses adversaires. Il est une star en France mais son nom raisonne partout en Amérique. C’est la première fois qu’un Français fait trembler la suprématie des boxeurs américains.

Nous sommes maintenant en 1948, le match qui va suivre va déterminer le nom du Champion du Monde. La rencontre oppose Tony Zale à Marcel Cerdan. Pour ce combat, Edith Piaf accompagne son amant et fait une démonstration vocale en pleine rue, elle chante alors “La vie en rose”. L’Américain est l’actuel champion du monde, il est même surnommé “the man of steel” pour illustrer son talent. Jusqu’au 4ème round, les deux hommes se neutralisent, personne ne parvient réellement à prendre l’avantage. Mais au 11ème round, un crochet droit magistral envoie Tony Zale au tapis. Marcel Cerdan devient Champion du Monde. C’est également le dernier match de l’Américain.

La popularité du Français augmente encore considérablement de retour en France. Un film sort sur son parcours. C’est un vrai phénomène admiré par tous, il est même invité par le président Vincent Auriol.

Marcel Cerdan contre Jake La Motta

Qui est Jake La Motta ?

Jake La Motta surnommé le taureau du Bronx, qui inspire le film Raging Bull, connaît une enfance difficile et violente. Il grandit dans un quartier de New York et son père l’encourage à se battre dans la rue pour gagner quelques dollars. Jake gagne tout ses combats contres les autres enfants et adolescents du quartier. Il devient lors de son adolescence un braqueur et un délinquant n’hésitant jamais à utiliser une violence extrême pour obtenir ce qu’il veut plus que tout, de l’argent.

C’est à l’âge de 19 ans qu’il devient boxeur professionnel. Il se révèle comme un formidable encaisseur. Il affronte Sugar Ray Robinson, le distributeur de KO, mais ce dernier n’arrive pas à faire tomber le taureau du Bronx. Jake perd mais son combat est admirable et son nom commence à faire écho. Il prend sa revanche quelques semaines plus tard, et envoie au tapis Robinson. C’est la stupeur dans les gradins, c’est la première fois que Sugar Ray est envoyé au tapis. Il bat ainsi ce grand champion.

Après avoir fait des combats truqués avec la Mafia pour accéder à des combats pour le titre, il va affronter Marcel Cerdan.

Jake La Motta

Jake La Motta

Un combat acharné

Nous sommes le 16 juin 1949, le match se déroule en plein air et la pluie est au rendez-vous. De plus, le match est avancé, ce qui ne permet pas au Français de faire ses échauffements habituels. Il entre donc sur le ring sans être préparé.

Le match commence, et dès le premier round, Marcel Cerdan glisse et se luxe l’épaule. La Motta en profite pour ne pas le lâcher et lui asséner de nombreux coups au visage et au foie. Ayant son épaule luxé, Cerdan ne peut exécuter son meilleur coup, le crochet du gauche. Malgré sa blessure, le bombardier marocain résiste bien et remporte plusieurs rounds. Cependant au fur et à mesure du combat, il ne peut se battre qu’avec son bras droit. Il ne veut pas abandonner malgré les conseils de son coin, il déclare  “si vous m’arrêtez, je me tue”. Cependant au 10ème round, Marcel est fortement amoché et sert de punching-ball à son adversaire, son coin jette alors l’éponge. Cerdan perd son titre et LaMotta est le nouveau Champion du Monde.

Marcel Cerdan est déboussolé, la France aussi. Il veut sa revanche à tout prix et n’a plus que ça en tête. Le match retour est prévu le 28 septembre.

Cerdan (gauche) contre LaMotta (droite)

Cerdan (gauche) contre LaMotta (droite)

Un style de combat parfait

Des qualités physiques et intellectuelles

Marcel Cerdan a toujours adapté sa garde et son style en fonction de son adversaire. Dès le début du combat, il s’approche au plus vite de son concurrent pour lui imposer sa cadence et sa puissance. Sa garde, ses déplacements et sa technique sont parfaits. Sa vitesse est aussi fantastique, il peut attaquer depuis n’importe quelle position et sa défense est presque impénétrable. Il a également une endurance hors du commun qui lui permet de tenir aisément tout ses rounds en gardant une vitesse et une précision remarquable. Sa facilité d’enchaîner des doubles crochets au foie et à la tête est déconcertante. De plus, la majorité des boxeurs ayant tenu tout les rounds contre Marcel n’ont plus jamais combattu. Cela démontre la puissance et les séquelles que pouvaient laisser le bombardier marocain.

Un spécialiste et manager de la boxe reconnu, Dumb Dan Morgan déclare “Marcel Cerdan est un boxeur complet, en vitesse d’exécution, art de la boxe pure, résistance aux coups et puissance des deux mains. Chacun de ses coups secouait l’adversaire parce que Cerdan était un puncheur redoutable. “On peut ainsi retrouver de nombreux témoignages de boxeurs ou grands managers de l’époque déclarant que Marcel Cerdan est un des meilleurs boxeurs de sa génération.”

Une brutale disparition

La revanche contre Jake La Motta est finalement repoussée au 2 décembre 1949. Marcel Cerdan est très pressé d’être au combat. Il réserve son voyage en bateau mais Edith Piaf le supplie de faire au plus vite et de prendre l’avion.  Des passagers qui ont reconnu Cerdan lui offre leurs places d’avion. Il embarque donc avec son manager et a hâte de retrouver Edith de l’autre coté de l’Atlantique. 

Malheureusement, l’avion s’écrase au dessus des Açores. Il n’y a aucun survivant. C’est un drame national, tous les Français vivent la perte de ce formidable boxeur avec un grand chagrin. Une légion d’honneur posthume lui est décernée. 

Ses enfants gardent de lui des souvenirs d’un père aimant et attentionné mais ont tout de même souffert de son absence pendant sa carrière, l’aîné dit “j’aurais aimé qu’il soit mon oreille, un copain à qui j’aurai pu me confier.” Edith Piaf, quant à elle, s’occupe beaucoup des enfants de Marcel, elle veut garder un lien fort avec sa famille. Marcel Cerdan Jr, le fils aîné de Cerdan déclare à propos d’Edith “Elle fut plus ma mère que ma mère de sang.”

Aujourd’hui Marcel Cerdan repose au sud de la France.

Joe Louis (gauche) Edith Piaf et Marcel Cerdan (milieu)

Joe Louis (gauche) Edith Piaf et Marcel Cerdan (milieu)

Terminons par une citation d’Edith Piaf adressé à son amant défunt, qui témoigne de son profond amour pour son homme “La maison est remplie de toi, ton odeur traîne dans les draps, je sens tes mains sur moi. Tes photos ont l’air de me surveiller et mon coeur se couche vingt-quatre heures sur vingt-quatre dans les bras de la tristesse.”

Dis-moi ce que tu en penses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.