4

5 conseils pour progresser en Krav Maga

Vous voulez progresser en Krav Maga ? Cet article est fait pour vous. Benoit va se présenter et nous donner plusieurs conseils pour progresser en Krav Maga.

5 conseils pour progresser en Krav Maga

Présentation de Benoit

Je m’appelle Benoit Dol, j’ai 35 ans. Je suis marié et père d’un petit garçon.
Actuellement je pense faire le plus beau des métiers, malheureusement non reconnu comme tel. Je suis père au foyer. Élever un enfant, ça n’a pas de prix.
À côté de ça, j’ai la chance de pouvoir vivre et partager ma passion pour le Krav Maga et son enseignement. Cependant, je ne vis pas de ça ni de ma retraite militaire.

Mon Parcours :

De 2001 à 2006 j’ai pratiqué l’Aïkido pendant mes études puis je me suis engagé dans l’Armée de Terre. Lors de mes classes, j’ai suivi des cours de « Corps à Corps » et de « Techniques d’Interventions », que tous soldats doivent connaître pour mener à bien ses différentes missions.  Le Corps à Corps, pour les missions où « la légitime défense n’est pas de rigueur ». Les Techniques d’Interventions pour les missions de contrôle de personne où le travail en équipe est très présent.  

Passionné d’arts martiaux, je m’entraîne ainsi sans relâche et c’est naturellement qu’en 2008, je deviens moniteur en techniques d’intervention au 48° Régiment de Transmission à Agen et commence à enseigner la self défense aux militaires. Je participe également à la formation de moniteur en tant qu’assistant des instructeurs. Remarqué par  mon enthousiasme et ma pédagogie, en 2010, je pars à l’École Interarmées des Sports à Fontainebleau puis au Centre National d’Entraînement Commando à Mont-Louis. Je suis les formations d’Instructeur des Techniques d’Intervention et d’Instructeur Combat Corps à Corps, où j’ai eu la chance de pouvoir travailler avec un Instructeur du GIGN.

En parallèle, je rencontre Sébastien Ribo (Krav-Attitude) au Club de Krav Maga 47 (CKM47) et dès le premier cours, j’accroche avec le Krav-maga (proche de mes formations), la pédagogie et surtout la personne. J’intègre assez vite l’équipe enseignante du club en tant qu’assistant, puis en 2012 j’obtiens le 1er Dan Krav Maga ainsi que le DIF.  En 2014, j’intègre une formation professionnelle organisée par la FFKDA et j’obtiens le CQP Arts Martiaux. Un an plus tard, je présente le 2ème Dan Krav Maga, puis ouvre mon premier Club à Champs sur Marne (77). Enfin, en 2017 je valide le 3ème Dan de Krav Maga et transfère le Club à Noisy-LeGrand.

En novembre 2017, je lance les vidéos Parlons-Krav afin de partager mes réflexions sur la pratique du Krav Maga au plus grand nombre.

Certifications

  • 2012 : 1er Dan de Krav Maga
  • 2015 : 2ème Dan de Krav Maga
  • 2017 : 3ème Dan de Krav Maga

Qualifications

  • 2012 : Certificat d’enseignant Krav-Attitude
  • 2012 : Initiateur Krav Maga FEKM et Diplôme d’instructeur fédéral
  • 2014 : CQP Arts Martiaux Juge de Grade à la Fédération Française de Karaté depuis 2017

Que représente le Krav Maga pour toi ?

Je ne vais pas refaire une fois de plus l’historique du Krav-Maga, il y en a déjà bien assez sur le net. D’ailleurs la page Wikipedia sur le Krav-Maga s’est bien enrichie ces derniers mois.

Pour moi, le Krav Maga est une méthode complète de self-défense ET de combat, accessible à toutes et tous. Oui, un bon enseignant de Krav-Maga doit faire pratiquer le pied/poing et le sol à ses élèves. Trop de pseudos enseignants de Krav-Maga occultent cette partie pour ne faire que de la self-défense. Et ça, c’est mentir à nos élèves et leur vendre du rêve.

Le Krav Maga propose des outils pour tous, de l’enfant au soldat en mission de combat en passant par Monsieur tout le monde. Ce qui change, c’est surtout l’approche psychologique et sur ça, personne n’a les mêmes prédispositions. Au même titre que dans n’importe quel style de combat, tout le monde ne montera pas sur un ring avec l’élite de la discipline, mais chacun peut pratiquer à la salle.

Le Krav Maga, c’est un ensemble d’outils fonctionnant dans de multiples situations. Ce qui permet une grande faculté d’adaptation (debout, au sol, saisie…). Une fois qu’on a compris le fonctionnement, on s’aperçoit que les mêmes gestes reviennent tout le temps et on ne parle plus de technique, mais d’habileté.

Une analogie serait de dire qu’un bon pratiquant de Krav Maga est comme un 4×4, ce n’est pas la voiture la plus rapide, mais elle s’adapte à tous les terrains.

Pour en savoir plus sur ma vision Krav Maga, je laisse le lien vers mon E-Book (gratuit). Vous pouvez également suivre mes vidéos Youtube sur la chaîne « Parlons Krav ».


 https://www.youtube.com/watch?v=NNgExgc0E24

Les 5 conseils de Benoit pour progresser en Krav Maga

1) Toujours penser que la personne qui nous fait face pratique aussi le Krav Maga et peut-être même mieux.

Le principe de base étant d’éviter le combat, tout d’abord par l’observation, l’analyse de situation, puis la discussion, si on en vient à devoir « combattre », le fait de penser que l’adversaire pourrait utiliser les mêmes outils et principes que nous, pourrait nous être d’un grand secours. En effet, le Krav Maga étant essentiellement basé sur des contres attaques, si on attaque en premier face à quelqu’un utilisant les mêmes outils on va se mettre en danger. Dans un affrontement de rue, il n’y a pas de pénalité pour ne pas être combatif, donc soit on a pu éviter le combat, soit on attend l’ouverture.

2) « Frappe qu’un coup ». Si on en vient à devoir utiliser la force, garder à l’idée que chacune de nos frappes doit avoir la précision et le poids de corps nécessaire pour terminer l’action.

Le Krav Maga a pour objectif de mettre fin au combat le plus rapidement possible, que ce soit par la fuite ou le combat lui-même. Et cela sans catégorie de poids. Il est donc primordial de pouvoir mettre le maximum de puissance dans chacune de nos frappes et de frapper là ou ça fait mal (yeux, nez, gorge, partie génitale, genoux).

3) Accorder une plus grande importance au premier temps de l’action de défense. Une clé ou une projection ne servent à rien si le premier temps n’a pas eu d’effet, que ce soit une diversion ou un impact.

La plus grande difficulté lors d’un affrontement sera de garder sa lucidité malgré le stress et la violence de l’agression pour maximiser les chances de s’en sortir. Il va falloir attendre et voir le moment propice au déclenchement de notre action de défense, et c’est cette première « frappe / action », correctement ajustée qui nous permettra une suite d’action : autres frappes, projection ou mise au sol, fuite …

4) Répéter sans cesse les bases, protéger la tête, stabilité, équilibre, poids de corps dans les frappes, contrôle du coude…

J’ai beaucoup de mal à supporter cette remarque lors de mes cours : « Mais, ça c’est un exercice / une technique de débutant, je suis un avancé moi, je veux faire autre chose ». Peu importe la discipline, sans fondation solide on ne peut construire un bel édifice. Sans entretien régulier, si les fondations s’effondrent, toute la structure s’effondre. Pratiquant depuis bientôt 20 ans, je passe encore des journées entières à travailler une frappe. Et, j’y trouve toujours quelque chose à améliorer.

5) Be Yourself, Be Krav-Attitude

Le Krav-Maga doit permettre à toutes et tous de se défendre face à de nombreuses situations. Pour cela, il y a parfois plusieurs réponses pour un même problème. Il faut donc utiliser et travailler les techniques qui nous conviennent et qui nous correspondent. L’enseignant doit en connaître et en monter plusieurs pour donner ce qu’il faut à qui il faut. Mais pour être efficace « rapidement », il faut se contenter du « peu mais bien », après on pourra étoffer notre panoplie.

Conclusion

Pour conclure, un rappel des principes de base fixée par Imi Lichtenfeld qui restent et resteront toujours les mêmes. Car ils sont réalistes.

  •  la détermination 
  •  la simplicité 
  •  s’attendre au pire dans la rue 
  •  il n’y a pas de règles dans la rue
  •  défendre et attaquer pour neutraliser la menace dans le temps minimum 
  •  utiliser des réflexes naturels du corps humain 
  •  l’utilisation des armes naturelles du corps ainsi que des objets de tous les jours qui peuvent être à proximité 
  •  exploiter les points les plus vulnérables du corps humain 
  •  le chemin le plus court et le plus rapide
  •  de l’endroit où je me trouve 
  •  avec des gestes naturels 
  •  “Marcher humblement” : Éviter la confrontation autant que possible et ne pas être trop prompts à réagir violemment. La vraie victoire est la prévention de la violence
  •   évitez de se blesser à tout prix.

Et comme le disait Imi, pour que chacun puisse marcher en Paix – So that one may walk in Peace.

Je remercie Benoit d’avoir donné ses conseils pour progresser en Krav Maga. Ce passionné de self-defense aborde de nombreux thèmes sur sa chaîne Youtube. Techniques simples à utiliser, préparation physique et mentale, comment aborder un combat, efficacité du Krav Maga, comment préparer son grade en Krav Maga… Des dizaines de vidéos vous attendent donc sur sa chaîne. Je vous invite donc grandement à la découvrir. Que vous soyez débutants ou confirmés, passionnés ou curieux, vous apprendrez certainement beaucoup. Pour ceux qui sont intéressés par des techniques d’auto-défense, je vous partage également mon article donnant des conseils de self-defense à mains nues.

Dis-moi ce que tu en penses !

Articles relatifs

4 commentaires

  1. Slt Kraviste,

    Je pense que l’option boxe thaï / mma serait un bon complément.
    Certe tu ne travaillera pas autant les vices et tu va trouver beaucoup de règle contradictoire avec le krav, mais tu va travailler l’aspect combat de façon complète : percu et sol.
    Tu n’aura plus qu’a oublier les règles une fois sortie de la salle, ce qui ne devrait pas être compliqué si tu continu le krav en parallèle.

    Sportivement
    Benoit

    • Merci beaucoup pour les conseils.
      Je me doutais que le jjb serait pas forcément préconisé.
      Du coup le panatukan c’est pas la peine ?
      MMA et thaï c’est mieux ?

      • Le panatukan je ne connais pas bien…
        En revanche un bon MMA comprend pas mal de pied poing et de jjb.
        Et la thaï et plutôt complète elle aussi en pied poing.

  2. Je recherche un moyen de progresser pour la self défense que je pratique depuis 4 ans
    4 options pour moi, pas de club de boxe anglaise chez moi donc :
    1 m’inscrire au jjb, en ayant fait un mois j’aime bien, ça fais travailler le physique mais est ce une bonne idée, je risque de privilégier le combat au sol alors que dans la rue il faut éviter le sol
    2 m’inscrire à un club qui propose boxe thaï et mma. Un peu plus cher mais ça permet de me forcer à faire du pieds poings qu j’aime pas, je ne sais pas si la partie mma est plus axée striking lutte ou grappling sol par contre.
    3 M’inscrire dans un club de self défense panatukan mais que deux cours midi semaine et pas pratique accès. Et pas de cours pendant vacances scolaires.
    4 m’inscrire dans un club de cross fit avec wod de circuit training pour privilégier la condition physique.
    et sachant que je ne peux pas tout faire…
    quel est votre avis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.