0

Faisons Connaissance Avec Edwin Mbele

Une nouvelle thématique apparaît sur le site. Dans ces “Faisons connaissance“, nous allons sous forme d’interview mettre en lumière des amateurs qui vont nous partager leur passion. À travers ces questions-réponses, nous allons un peu mieux connaître ces jeunes et moins jeunes qui vont nous raconter leur expérience, leur parcours et leur sport.
Ainsi, le premier à se présenter s’appelle Edwin Mbele.

Faisons Connaissance avec edwin

KNOCKOUT PROGRAM

Voulez-vous un Ebook et un programme d’entraînement accompagné d’une vidéo ? GRATUITEMENT bien sûr 🙂

Si vous désirez un programme de 23 minutes combinant musculation, cardio et souplesse, c’est ici :

Bonjour Edwin, je te remercie de répondre à mes questions, comment vas-tu ?

Bonjour Brandon! Je vais très bien merci. Je suis vraiment très heureux d’avoir cette opportunité de répondre à tes questions! 😁

Tu peux te présenter ?

Je m’appelle Edwin Mbele, j’ai 21 ans et j’habite à Bondoufle en région parisienne dans le 91 au sud de Paris. Je suis actuellement en 2ème année de BTS NRC (Négociation Relation Client).

Et je suis le petit dernier d’une famille composée de 4 enfants. J’ai 2 grandes sœurs de 32 et 22 ans, et un grand frère de 25 ans.

À quel âge as-tu commencé le muay-thaï ?

J’ai commencé le Muay-Thaï à 20 ans, l’année dernière donc.

Es-tu le seul dans ta famille à pratiquer un sport de combat ?

Edwin Mbele à gauche

Edwin Mbele à gauche

J’ai mon grand frère qui pratique le grappling. C’est un grand passionné des sports de combat, en particulier du MMA, et c’est lui qui m’a très tôt transmis cette passion.

J’ai également mon grand cousin qui a effectué pendant plusieurs années du karaté kyokushinkaï, et qui a inscrit cette année sa fille au Taekwondo.

As-tu fait d’autres sports avant  ?

J’ai fait du Taekwondo à l’âge de 8 ans, car je voulais me démarquer des autres garçons de mon âge, qui pour la plupart faisaient du football ou du basketball. Je trouvais le principe de se battre majoritairement avec les pieds très intriguants et j’étais curieux de découvrir cet art martial.

De plus mon frère faisait lui du judo, je voulais donc me mettre dans un sport de combat sans forcément faire le même que lui.

J’en ai fait un an. Je me suis ensuite inscrit au basketball, et puis l’influence de tous mes copains a fait que je m’inscrive au football et que j’y reste 8 ans.

D’où te vient cette passion pour les sports de combat ?

J’ai le souvenir qu’un jour, mon père rentrait du travail et nous avait apporté une pile de DVD acheté à la librairie. Et donc dans cette pile de DVD il y avait l’UFC 74 (Randy Couture vs Gabriel Gonzaga en main-event, GSP vs Kostchek en co main-event).

C’était la première fois qu’on voyait moi et mon frère, un mélange de plusieurs sorte d’arts martiaux au sein d’une même discipline. On a halluciné et on a tout de suite accroché au concept.

On s’est donc au fur et à mesure renseigné, on regardait quasiment tous les UFC le samedi soir sur RTL9, par la suite on jouait régulièrement aux jeux vidéo de MMA (UFC Undisputed).

Combien de fois par semaine vas-tu au club t’entraîner ?

Lundi (1h30), Mardi (3h), Mercredi (1h30), Jeudi (1h30). 4 fois par semaine, 7h30 hebdomadaires.

Tu t’entraînes seulement à la salle ?

Non j’ai à côté un planning de préparation physique bien à moi. J’essaye de travailler mon cardio un maximum, et de développer les muscles de toutes les parties de mon corps sans pour autant vouloir prendre de la masse musculaire.

J’ai également mon grand cousin qui m’entraîne aux paos quand il a du temps.

Tu peux nous en dire plus sur ton programme cardio et physique ?

Je pensais que le cardio faisait parti de l’un de mes points forts (au football par exemple), mais j’ai vite compris que monter sur un ring et tenir 3 rounds de 3 minutes les mains bien hautes en cadrant constamment l’adversaire, c’est épuisant.
Je me suis donc créé un programme basé sur le dépassement de mes limites. Généralement, je cours 1h-1h30 par jour. Je préfère courir dehors, mais il m’arrive de courir sur tapis.
J’effectue ensuite des exercices uniquement au poids du corps (traction, pompes, abdos, dips, squats…). Je ne m’attarde pas sur les répétitions ou les séries à effectuer, mais plutôt sur mon explosivité lors de l’exécution du mouvement.
Mon programme est perfectible, mais me permet pour l’instant de garder une condition physique correcte.

Quel est ton style de boxe ?

Je n’ai pas de style de boxe à proprement parlé. J’essaye de m’adapter à tous les adversaires que je rencontre.

Quels sont tes points forts ?

Je dirai mon allonge et ma jambe gauche. On me dit souvent que je suis très pénible à boxer d’une part parce que je suis gaucher, d’une autre part parce que j’ai une grosse allonge et de très longues jambes. 😂

Quelles sont tes faiblesses ?

Paradoxalement je déteste prendre des coups. Ça fait partie du sport, mais mon mot d’ordre c’est de toucher sans jamais être touché. Du coup, quand je commence à prendre des coups, ça peut me déstabiliser et me mettre hors de moi. C’est très paradoxal pour un boxeur je sais. 😂

Quel est ton coup préféré ?

Le superman punch!! Je le maîtrise plutôt bien, ce n’est pas commun du tout en muay-thaï, donc quand je le mets, la plupart du temps ça touche.

Tu boxes dans quelle catégorie ?  

Je fais actuellement 74kg mais préfère boxer en -71kg. Je me sens plus confortable dans cette catégorie mais pourquoi pas à terme boxer en -75kg.

As-tu participé à des championnats ou des compétitions ?

Oui j’ai eu il y a un peu plus d’une semaine la chance de participer à la coupe de France de Muay Thaï organisé par la FFKMDA en classe B. Ça fait un an que je fais de la boxe thaïlandaise mais mon coach a jugé que j’étais prêt à participer à cette coupe.

Quels ont été tes résultats ?

Je devais avoir 4 combats. Pour mon premier combat, je suis passé au tour suivant directement, mon adversaire ne s’étant pas présenté. Je suis ensuite passé au tour d’après car mon adversaire s’était blessé au niveau de la cheville. Je devais donc gagner mon prochain combat pour me hisser en finale.

Chose que j’ai faite, j’ai gagné à la décision unanime des juges.

J’ai donc effectué le lendemain la finale que j’ai également remportée à la décision unanime. J’ai donc remporté la coupe de France pour ma première compétition. 😁

Ci-dessous la finale remportée par Mbele

Combat de Mbele
00:00
--
/
--

 

Quel est ton meilleur souvenir dans la pratique de ton sport ? Et ton pire souvenir ?

N’ayant pas encore beaucoup de recul dans mon sport, je dirais que c’est ma victoire en finale de la coupe de France. J’étais tellement heureux et j’avais ce sentiment de m’être entraîné dur pour quelque chose de concret.

Toute cette pression positive avant mes deux combats constitue également un très bon souvenir.

Je n’ai pour le moment pas de pire souvenir, espérons que ça reste ainsi. 😂

Quel est le style de boxeur que tu préfères affronter ? 

J’ai pas vraiment de style de boxeur que je préfère affronter, mais disons que quand je tombe sur un boxeur possédant une allonge plus grande que la mienne, je sais que je vais devoir rentrer dans sa garde, donc prendre des coups et là ça m’embête un peu lol. 😂

As-tu déjà été blessé ?

Oui malheureusement suite à mon 2ème combat en coupe de France, je sors avec un orteil fracturé. Rien de bien méchant grâce à Dieu. Au moins je saurai que la prochaine fois, je dois taper avec le tibia et non le pied. 😂

Aimerais-tu un jour, t’entraîner dans un camp en Thaïlande ?

Oui j’aimerai beaucoup. Je suis déjà parti en Thaïlande, j’ai pu voir un gala rural de Muay Thaï, mais c’était dans le cadre d’une colonie de vacances, je n’ai donc pas eu la chance de passer dans un camp d’entraînement.

Ces camps sont de très belles expériences et une manière radicale de progresser rapidement.

Quel est le combat que tu as vu, qui t’a le plus marqué ? Pourquoi ?

Clairement le combat de Saenchai vs Charles François.

Saenchai est juste au-dessus et se joue de son adversaire d’une manière tellement classe, c’est juste magnifique.

Dans un autre registre, je dirai Yodsanklai VS Chike Lindsay.

Yodsanklai est largement mené au premier round, mais nous démontre par la suite l’importance et l’efficacité des « Fhan Sok » (coups de coude) dans ce sport.

Quel est ton combattant de muay-thaï préféré ?

Je dirai Buakaw por Pramuk. C’est une machine de guerre. Quand je regarde un combat de Buakaw, je ressens tous les coups qu’il porte et je plains son adversaire. 😂

Quel est ton combattant toutes disciplines confondues préféré ?

Jon Jones. Malgré ses histoires extra sportives, le gars reste un ovni dans sa discipline. Il est complet et nous offre tout ce que l’on aime voir au sein d’un octogone.

T’intéresses-tu au MMA ? Quel est ton pronostic pour le combat Ngannou vs Overeem ? 

Oui. Même si ces temps-ci je ne suis plus trop l’UFC, comme dit plus haut je reste un très grand fan de MMA qui est devenu mon sport de cœur assez tôt. Je songe à m’y mettre une fois ma discipline bien maîtrisée.

Étant d’origine Camerounaise (😂) je donnerai Ngannou vainqueur par KO/TKO au deuxième round.

Après, Overeem a montré qu’il restait un adversaire très dangereux lors de son dernier combat. Ça sera je pense, un bon combat et un très bon test pour Ngannou.

Quel est ton souhait pour l’avenir ?Edwin Mbele

Je vais continuer à m’entraîner et à progresser. Je me prépare actuellement pour les championnats d’île de France qui auront lieu fin janvier. C’est une réelle opportunité et ça pourra peut-être lancer ma carrière dans cette discipline.

Je garde bien sûr la tête sur les épaules et me concentre pour le moment essentiellement sur l’obtention de mon BTS.

Un dernier mot ?

Premièrement un grand merci à vous pour cette interview!

Je voulais également remercier mon coach qui a cru en moi dès les premiers instants et qui me permet de me surpasser chaque semaine.

Grand merci également à mes coéquipiers de mon club, à la team MMA STRATÉGIE, qui contribuent à ma réussite!

Je remercie ma famille, mes proches, ainsi que toutes les personnes qui me suivent sur mes réseaux sociaux de me soutenir, de m’envoyer autant d’amour et d’ondes positives.

Je remercie Dieu d’être là où je suis aujourd’hui.

Et je finirai en disant que peu importe le travail dans lequel tu aimerais t’épanouir, le diplôme que tu aimerais décrocher ou bien le sport dans lequel tu aimerais exceller, donne-toi les moyens, travaille à fond et tu réussiras.

Merci beaucoup.

Conclusion

Je remercie Edwin d’avoir répondu à mes questions. Nous avons ainsi pu faire un peu plus connaissance avec ce jeune champion. Je trouve qu’il a une très bonne philosophie et la tête sur les épaules. Il connaît ses priorités et avance étape par étape. (Et ce n’est pas une fracture qui va l’empêcher de s’entraîner à ce qu’il paraît.) J’espère que notre ami évoluera dans sa discipline et atteindra tout ses objectifs. Il le mérite. Son titre en Coupe de France n’est que le début.

Je cherchais une citation qui correspondait à Edwin, mais il me facilite la tâche en répondant brillamment à la fin de l’interview. Je vais donc reprendre ses propos pour conclure “Peu importe le travail dans lequel tu aimerais t’épanouir, le diplôme que tu aimerais décrocher ou bien le sport dans lequel tu aimerais exceller, donne-toi les moyens, travaille à fond et tu réussiras.”

Dis-moi ce que tu en penses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.