2

Le MMA en France, bientôt légal ?

Le MMA ( Mixed Martial Arts ) qui est de plus en plus populaire dans le monde continue à être interdit en France. Seule la pratique amateur est autorisée. Mais il est possible que l’année 2018 soit celle qui verra la légalisation du MMA en France.

Le MMA bientôt légal en France ?

Pourquoi le MMA n’est toujours pas légal en France ?

Quels pays n’ont pas légalisé le MMA ?

Il faut savoir que la France fait partie des trois derniers pays dans le monde à ne pas avoir légalisé le MMA. La Norvège et la Thaïlande ( qui ne veut sûrement pas mettre en péril son muay-thaï ) sont les deux autres pays où la pratique professionnelle de MMA est interdite.

Que reproche-t-on au MMA ?

De nombreux arguments reviennent souvent chez les détracteurs du MMA.

” Combattre dans une cage, c’est dégradant “ et  ” Il ne faut pas frapper un homme au sol, c’est trop violent “.

Pour le premier argument, il faut savoir que ce n’est pas réellement une cage, mais un octogone grillagé. Ce dernier assure justement la protection des combattants afin d’éviter des sorties violentes de la surface de combat. Néanmoins le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel utilise notamment cet argument pour interdire la retransmission des combats sur les chaînes de télévision françaises. Le CSA considère ainsi que la diffusion du MMA “porte atteinte à la dignité des participants” et “est susceptible de nuire gravement à l’épanouissement physique, mental ou moral des mineurs”

En ce qui concerne les frappes au sol, il faut savoir qu’elles sont beaucoup moins puissantes que lors des frappes en boxe anglaise ou en muay-thaï par exemple. De plus, les combattants maîtrisent toutes les techniques pour combattre au sol. Riposter avec des saisies, maintenir la distance avec les jambes ou les genoux, lever les hanches… Ce sont des techniques qu’ils maîtrisent parfaitement. Et puis, si l’on parle de violence, on peut citer les clés articulaires et les étranglements qui sont faits au sol en Jiu-jitsu brésilien. Est-ce moins violent ? Pourtant les compétitions de JJB sont légales. Pour participer à des compétitions ressemblant au MMA, il existe le pancrace, qui lui interdit les coups au sol.

Vous pouvez trouver dans cet article les règles et la liste des mouvements interdits en MMA.

Légalaisation du MMA

La fédération française de Judo contre le MMA ?

Le Judo en France fait parti du Top 5 des disciplines les plus pratiquées. Il s’agit de l’art martial le plus pratiqué avec environ 600.000 licenciés. La fédération représente donc un poids très important dans le monde du sport. On peut donc imaginer qu’elle n’a pas du tout envie de voir la légalisation d’une discipline qui pourrait très certainement attirer un grand nombre de ses licenciés. En effet, le MMA utilise de nombreuses techniques issues du Judo. Le président de la Fédération française de Judo, Jean Luc Rougé a déjà donné son avis en affirmant que “le MMA n’est pas un sport”. De plus, il a dit qu’ “il n’y a pas d’aspect éducatif dans le MMA”. En partant de ce constat, difficile d’aider le MMA à prendre le chemin de la légalisation…

Quelques stars françaises de MMA pour la légalisation

De nombreux combattants français ou qui ont appris le MMA en France ont obtenu d’excellents résultats dans différentes organisations internationales. On peut citer l’UFC, le Pride ou le Bellator. Preuve de la qualité de nos combattants et des clubs français. Ainsi plusieurs combattants de MMA militent et espèrent qu’un jour le MMA en France deviendra légal . Cela pourrait donner la chance à des milliers de jeunes de représenter leur pays ainsi que leur club.

Tom Duquesnoy qui combat chez les poids coqs à l’UFC déclare “J’adorerais que le MMA soit légal en France. C’est le sport du troisième millénaire. En réalité ce sport véhicule de bonnes valeurs. Il a été un ascenseur social pour moi”.

Francis Ngannou, le poids lourd de l’UFC qui a combattu pour le titre contre Stipe Miocic s’est entraîné à la MMA factory en France. Son incroyable parcours a été possible en grande partie grâce son passage dans ce club parisien et sa rencontre avec le directeur sportif, Fernand Lopez.

Cyrille Diabaté est un pratiquant de MMA français qui a combattu pour l’UFC et le Pride. Il est un fervent défenseur de la légalisation du MMA en France. Il affirme que “Dans une salle de MMA, on trouve le même esprit que dans une salle de judo”. Et comme il le dit si bien, “Toutes les techniques que l’on utilise en combat sont issues de disciplines autorisées en France, mais quand on les mélange pour en faire une seule et même discipline, elles ne sont plus autorisées. Sous prétexte qu’on n’aurait pas de valeurs morales”.

Des signes positifs pour une légalisation fin 2018

Des personnalités décisives pour la légalisation du MMA en France

Laura Flessel, l’actuelle ministre des sports mais également double championne olympique et six fois championne du monde en escrime dit “Il faut arrêter de faire la politique de l’autruche ou d’organiser des compétitions dans les caves. Ce sport en développement doit être structuré.” Cette sportive dans l’âme a pratiqué le MMA. Elle sait donc que les critiques à son égard n’ont pas lieu d’être et milite pour une légalisation rapide.

Edouard Philippe, le premier ministre français est un pratiquant de boxe. Il a pratiqué avec Jérome Le Banner, le célèbre kick-boxeur français. Sachant que ce dernier a disputé un combat de MMA, on espère que le ministre a été influencé positivement par les échos du champion.

Bertrand Amoussou, président de la commission française de MMA assure qu’ “ajouter une discipline aux sports de combat en France, c’est mettre aussi en valeur les autres sports comme la lutte ou la boxe anglaise”

Un espoir de légalisation à partir d’octobre 2018

Laura Flessel a dit qu'”Il y aura des annonces d’ici octobre”. De plus, elle “sera très vigilante sur les curseurs de sécurité dans les salles d’entraînement. Après pourquoi pas des compétitions, mais il y a encore des étapes intermédiaires à franchir”.

Enfin, depuis début avril, le gouvernement a mandaté une entreprise qui a sollicité 50 coordonnées de clubs affiliés FFKMA ( Fédération française de kick boxing, muay thaï et disciplines associées ) afin de répondre à un questionnaire sur le MMA. Nul doute que les réponses vont être décisives pour l’avenir du MMA en France.

Nous pouvons donc constater que beaucoup de personnalités importantes de la sphère sportive et politique se battent pour cette cause. Ces annonces sont donc excellentes pour tous ceux qui espèrent voir la légalisation du MMA en France. Gardons espoir.

Dis-moi ce que tu en penses !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.