0

Comment gagner sa vie avec la pratique des arts martiaux ou sports de combat ?

Jooble, qui est bien placé pour nous parler de ce sujet, nous envoie un article très informatif sur un thème qui doit intéresser tous ceux qui souhaitent se vouer à leur pratique martiale ! Bonne lecture à tous.

La maîtrise des arts martiaux sous-entend une formation de qualité sur une longue période donnée. Que l’on soit professeur, moniteur ou instructeur, combattant ou pratiquant accompli pour le plaisir d’exercer, il existe différentes manières de se rémunérer grâce aux arts martiaux. 

Comment gagner sa vie avec la pratique des arts martiaux ou sports de combat ?

D’un côté, il est possible d’exercer une profession rémunérée par le biais d’une association, d’une entreprise privée ou pour le secteur public (armée, police, etc.). D’un autre côté, il est également possible à son compte, de transmettre le savoir accumulé lors d’une formation ou d’une longue période de pratique.

Vous allez pouvoir découvrir dans cet article, les différentes opportunités qu’il est possible de développer pour gagner sa vie, grâce à la pratique des arts martiaux ou des sports de combat.

Est-il possible de se rémunérer en transmettant son savoir sans prendre part à des compétitions ?

Il est possible pour chacun de transmettre son savoir-faire par le biais de différentes manières, évènements de formation ou outils de communication :

  • Cours groupés (Club avec cotisations annuelles)
  • Cours particulier (Coaching)
  • Séances vidéo via les réseaux sociaux
  • Rédaction, impression et vente d’un ouvrage en librairie ou sur internet

Et en ce qui concerne les métiers à part entière ?

De l’autre côté, il y a la pratique des arts martiaux sur le terrain pour diverses professions existantes :

  • Combats officiels dans des tournois avec des paris (Événements organisés par des agences spécialisées dans le domaine)
  • Professions : Militaire – Garde du corps – Garde rapprochée – Groupe d’intervention spécialisé au sein de la Police – Combattant indépendant intervenant pour le compte d’une société privée (Mercenaires ou contractuels)

Vous avez ici, un rapide aperçu des métiers et des statuts qui permettent de se rémunérer, exerçant les arts martiaux en plus des autres compétences requises pour chaque corps de métier. En ce qui concerne les combattants, comme vous vous en doutez bien, tous les arts martiaux ne sont pas autorisés en France et parfois ne sont même pas reconnus. Il est possible que certains arts martiaux soient interdits à l’enseignement et à l’exercice. 

Pour ce qui est de la rémunération, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte. Concernant la pratique des arts martiaux sur le terrain dans des conditions particulières, la condition physique et le niveau de risque de l’environnement sont les facteurs les plus importants en ce qui concerne l’estimation du salaire. Cela inclut les militaires, les gardes du corps, la garde rapprochée, les groupes d’interventions spécialisés au sein de la police ainsi que les combattants travaillant dans des entreprises privées.

En ce qui concerne les combats pour les tournois, les participants signent un contrat. Ils sont rémunérés par les agences qui organisent les combats. Les gains proviennent du pourcentage fixé dans les paris collectés. Les combattants se voient également sponsorisés par des marques commerciales, etc. Le montant fixé lors de la création du contrat dépend de la notoriété du participant bien évidemment.

Et pour l’enseignement ?

Si l’on regarde les professionnels qui enseignent les arts martiaux, leur degré de connaissance et leur réputation sont les facteurs les plus importants en ce qui concerne le montant du salaire calculé. Cependant, le montant de la rémunération dépend de la structure qui rémunère la personne. Les salaires ne seront pas forcément les mêmes concernant une association incluant des missions bénévoles ou quelques contrats, concernant également l’armée ou encore concernant une entreprise privée. Il y a également certains professionnels qui se lancent dans une carrière mêlant communication et formation en ligne sur les réseaux sociaux ou bien encore par la publication d’un livre sur la ou les pratiques d’arts martiaux.

Il est important de préciser que pour être apte à enseigner, il faut très bien connaître la discipline et acquérir quelques années de pratique. Il est également requis de bien connaître les bases de l’anatomie humaine (bio mécanique et physiologie). Il faut également disposer de diplômes (d’état pour la plupart) pour être apte à enseigner ou voir même de pratiquer en tant que salarié pour une organisation publique ou privée. La plupart du temps, il sera nécessaire de passer par une fédération pour se voir autorisé à enseigner ou à pratiquer selon l’environnement de travail.

Démarrer une carrière rémunérée en exerçant les arts martiaux, c’est accepter de commencer avec de maigres revenus dès le départ. Il est important de faire preuve de pédagogie, d’être un bon communiquant, d’avoir de bonnes connaissances sur le plan de la santé, connaître quelques bases en droit si l’on veut monter sa propre association ou sa propre structure juridique.

Quelques ressources intéressantes permettent d’y voir plus clair, notamment avec :

  • La loi 84-610 du 16 juillet 1984 relative à l’organisation et à la promotion des activités physiques et sportives
  • Rémunération : Code du sport Art L211-2
  • Déclaration d’équipements sportifs : Code du sport L312-2
  • Agrément donné par la fédération d’un art ou d’un sport de combat en particulier (formation suivie d’un diplôme d’État remis par la fédération agréée par l’État)
  • Un enseignant qui est propriétaire d’un local se verra dans l’obligation de faire une déclaration auprès de la DDJS : Direction départementale de la jeunesse et des sports, ou bien encore de la DDCS : Direction départementale de la cohésion sociale qui désormais c’est renommé DREETS : Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (Cela ne concerne pas les personnes louant des locaux aux dernières nouvelles)
  • Document utile : Récépissé de déclaration des personnes désirant exploiter un établissement d’activités physiques et sportives
  • Type de diplôme : Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS), Certificat de qualification professionnelle (CQP)
  • Articles complémentaires importants du code du sport : L. 212-1, R. 212-84 et D. 212-11

Avec ces informations, il est possible de prospecter plus en détail pour comprendre quel chemin vous souhaitez emprunter en matière de carrière et de rémunération, en lien avec la pratique des arts martiaux ou des sports de combat. 

Une dernière recommandation avant de nous quitter, si vous êtes à la recherche d’un poste à pourvoir ou d’une opportunité professionnelle dans le domaine des arts martiaux, vous pouvez vous rendre sur la plateforme Jooble. C’est une plateforme qui propose toute une panoplie d’offres détaillées, vous permettant ainsi de trouver le poste ou les missions appropriées à vos besoins. Pour plus de détails, vous pouvez cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.